Les affrontements ont repris au lendemain de l'annonce de la démission du chef de l'Etat.

Des manifestants bloquent les accès à la place principale de La Paz en Bolivie, le 11 novembre 2019.
Des manifestants bloquent les accès à la place principale de La Paz en Bolivie, le 11 novembre 2019. © AFP / AIZAR RALDES

La Bolivie, sans tête, sans président : au lendemain de la démission d'Evo Morales, direction La Paz où le départ du président contesté n'a rien calmé, bien au contraire.

Un tremblement de terre dans la région de Montélimar entre Drôme et Ardèche à la mi-journée : grosse frayeur des habitants et des dégâts matériels. Tout le monde ne peut pas rentrer à la maison ce soir, des habitations ont été fragilisées.

Un monument aux morts pour la France en opérations extérieures : ce 11 novembre Emmanuel Macron a rendu hommage aux soldats combattants à l'étranger au péril de leur vie.

Des oligarques russes ont fait de grosses donations aux conservateurs britanniques, ce sont les révélations du Sunday Times à un mois des élections générales, une enquête très embarrassante pour Boris Johnson.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.