Des hommes armés qui débarquent sur le tournage d'un clip du rappeur Booba et blessent 3 personnes. Les Etats-Unis veulent autoriser la détention illimitée d'enfants migrants. Un rassemblement à Hongkong pour la libération d'un employé du consulat britannique.L'appel à la vigilance d'Emmanuel Macron à ses ministres.

La scène aurait simplement dû être celle d'un clip du rapeur Booba, elle est devenue lieu d'investigation de la police. Plusieurs balles tirées tirées hier soir et trois personnes blessées dans une zone industrielle d'Aulnay-Sous-Bois en Seine-Saint-Denis. Des hommes armés, également de battes de baseball et de barres de fer ont fait irruption sur le tournage. Un membre de l'équipe de Booba a été blessé par balle à une jambe, Booba, lui était absent au moment des faits. Il n'y a aucune interpellation pour le moment dans le cadre de cette enquête plus que sensible.

Les Etats-Unis de Donald Trump poursuivent leur politique anti-immigration avec une nouvelle annoncée par le gouvernement. Dorénavant il n'y aura plus de durée limite de rétention pour les enfants migrants. Jusqu'ici, les autorités n'avaient pas le droit de les garder plus de 20 jours dans des centres. L'idée c'est donc de faire disparaître toute règle de durée de détention.

Pas de quoi apaiser les tension entre Pékin et Londres sur fond de manifestations pro-démocratie dans l'ancienne colonie britannique. Les autorités chinoises ont confirmé qu'un employé du consulat britannique à Hongkong avait été arrêté et emprisonné. Simon  Cheng est accusé d'avoir enfreint une loi sur la sécurité publique, il n'a plus donné de nouvelles depuis début août. Ses proches se sont rassemblés tout à l'heure devant le consulat britannique à Hongkong.

Concertation c'est le maître mot du gouvernement en cette rentrée politique. Premier Conseil des Ministres ce matin et un séminaire le 4 septembre pour lancer les chantiers des mois à venir : la loi de bioéthique avec l'extension de la PMA à toutes les femmes ou encore la réforme des retraites. A ce sujet, une consultation citoyenne aura lieu, on ne connait pas encore les modalités, mais cela pourrait être sur internet, dans des mairies, via des associations ou les syndicats. En Conseil des ministres, Emmanuel Macron a également appelé ses ministres à la "vigilance", en soulignant "la tension sous-jacente" dans le pays. Car d'après le président de la République "après le mouvement des gilets jaunes tout est loin d'être résolue".

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.