Les salariés ont voté une nouvelle proposition de la direction du site de Belfort.

Deux salariés de General Electric manifestent devant l'usine de Belfort, le 19 octobre 2019.
Deux salariés de General Electric manifestent devant l'usine de Belfort, le 19 octobre 2019. © AFP / SEBASTIEN BOZON

GE supprimera finalement 485 postes, contre 792 prévus au départ sur le site de Belfort. Les salariés ont validé un plan d'économies en échange, ils renoncent à 10 jours de RTT et s'engagent à davantage de compétitivité.

Le "compte n'y est pas" pour les agriculteurs : leur ministre Didier Guillaume dresse un bilan sévère de la loi Alimentation, un an après son vote.

Même les hôpitaux sont la cible des cyber-pirates, celui d'Issoudun (Indre) s'est vu réclamer une rançon après une attaque. La direction promet qu'aucune données personnelles n'a été volée ou perdue.

Au Liban le gouvernement plie sous la colère des manifestants et promet de réduire de moitié les salaires des dirigeants politiques. Mais la colère gronde toujours.

Au Canada, le Premier Ministre Justin Trudeau tente de garder le pouvoir, élections générales aujourd'hui, le résultat s'annonce serré.

Nous vous emmenons enfin à la répétition d'un chœur exceptionnel, 2 000 choristes sur la même scène, des chanteurs venus de tout le Grand Est.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.