Des divergences toujours entre Boris Johnson et Emmanuel Macron sur le Brexit. Le G7 boudé par le Réseau Action Climat. Un maire devant la justice pour avoir interdit les pesticides près des habitations. Les premières pièces du "Bouquet de Tulipes" du sculpteur de Jeff Koons installées la nuit prochaine à Paris.

Ils auront passé 2 heures ensemble. Poignée de main chaleureuse entre Boris Johnson et Emmanuel Macron. Le premier ministre Britannique veut un accord sur le Brexit et estime qu'il est possible de s'entendre sur la question de l'Irlande. Et du "backstop", ce filet de sécurité pour éviter le retour d'une frontière entre la République d'Irlande et l'Irlande du Nord. C'est une "garantie indispensable" pour Emmanuel Macron. Boris Johnson lui, propose des solutions techniques et répète que le Royaume-Uni quittera l'Union Européen avec ou sans accord.

Le G7 de Biarritz aura lieu sans les ONG du Réseau "action climat". Elles dénoncent une "mise à l'écart de la société civile par l'Elysée" car le nombre d'accréditations des ONG au sommet n'a jamais été aussi peu important. Pour ces ONG, "les conditions pour une consultation et une association effective de la société civile ne sont pas réunies."  Elle ne participeront pas non plus au déjeuner demain avec le Chef de l'Etat.

Il a appelé la justice à préserver un arrêté "qui va dans le sens de l'histoire". Le maire de Langouët devant le tribunal administratif de Rennes ce matin. Convoqué pour avoir pris un arrêté interdisant les pesticides à moins de 150 mètres des habitations. Il a mis en avant une directive européenne qui impose depuis 2009 à la France de prendre des mesures pour protéger les habitants de l'épandage de pesticides, or rien n'est fait selon lui. La préfecture, elle a plaidé l'incompétence du maire à prendre des décisions dans un domaine qui incombe aux ministres de l'Agriculture, de la Santé et de l'Environnement. Le tribunal devrait rendre sa décision en début de semaine prochaine.

A la base c'est un hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Le "Bouquet de Tulipes", une statue en bronze du plasticien américain Jeff Koons. Une main qui tient 11 tulipes multicolores et qui était loin d'être du goût de tout le monde. Après des années, elle va être installée à Paris dans un jardin juste derrière le Petit Palais. Les premiers éléments vont arriver d'Allemagne la nuit prochaine en convoi. Le "Bouquet de Tulipes" devrait être inauguré à l'occasion de la Nuit blanche début octobre.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.