Est-ce un conte de Noël ou une stratégie de Matignon pour essouffler le mouvement contre la réforme des retraites ?

La grève à Noël, les syndicalistes ont organisé un banquet à la gare des Aubrais près d’Orléans, le 23 décembre 2019.
La grève à Noël, les syndicalistes ont organisé un banquet à la gare des Aubrais près d’Orléans, le 23 décembre 2019. © AFP / GUILLAUME SOUVANT

La grève est terminée, en tout cas le Premier Ministre le martèle, et parie sur un essoufflement des forces pendant les fêtes.

Mais pour les voyageurs, les difficultés sont encore d'actualité, pas facile de rejoindre la famille ce soir, les bouchons sont nombreux.

Cela va durer, le weekend prochain la SNCF compte faire circuler 60% des TGV.

Outre le débat sur les retraites, vous vous disputerez peut-être ce soir autour du foie gras et de la souffrance animale. En Pologne aussi on se déchire autour d'un plat emblématique,  la carpe.

Nous irons aussi à Bethléem, où Noël est l'occasion d'un message de paix délivré par les Chrétiens.

En Turquie, un riche hommes d'affaires emprisonné par le régime reste en détention, malgré les appels de la justice européenne pour le faire libérer.

Les forêts brûlent toujours en Australie, un skipper français vient d'arriver là-bas pour participer à une course. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.