Le cinquième président de la Vème République est mort ce matin à l'âge de 86 ans.

Le président Chirac, une bière à la main, dans une cantine pour bénévoles au Croisic, le 20 janvier 2000.
Le président Chirac, une bière à la main, dans une cantine pour bénévoles au Croisic, le 20 janvier 2000. © AFP / Georges GOBET

Jacques Chirac a été un président populaire, au cul des vaches, de la Corrèze au Salon de l'Agriculture ; une silhouette immense, une énergie et un appétit voraces.

Nous raconterons sa trajectoire politique. On l'a dit de gauche quand il était jeune, il présidera à droite. Il sera l'homme des cohabitations, Premier Ministre de François Mitterand, puis en 1997 après la dissolution de l'Assemblée, il est obligé de placer le socialiste Lionel Jospin à Matignon.

Les hommages dépassent largement les clivages politiques ce soir, de ces anciens adversaires comme Jean-Marie Le Pen à ses plus proche, Alain Juppé, tous saluent son héritage.

A l'étranger aussi, Jacques Chirac a laissé son empreinte, dans les pays arabes, chez les Palestiniens en particulier.

Au Japon aussi, on se rappelle ce passionné de la culture nipponne et des sumos.

Nous reviendrons aussi sur les facettes plus sombres de sa carrière politique, les affaires judiciaires, sa condamnation en justice, commentaire du juge Halphen.

Certaines phrases gardent aussi un goût amer, comme "le bruit et l'odeur".

A Rouen, quelques heures après l'incendie d'une usine classée seveso, l'immense panache de fumée inquiète la population ce soir. Les écoles restent fermées demain.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.