Le retrait des soldats américains de Syrie fait craindre à Paris que les terroristes français emprisonnés en Syrie ne s'évanouissent dans la nature.

Des réfugiés syriens kurdes à la frontière avec la Turquie fuient les djihadistes de l'Etat Islamique, en septembre 2014.
Des réfugiés syriens kurdes à la frontière avec la Turquie fuient les djihadistes de l'Etat Islamique, en septembre 2014. © AFP / BULENT KILIC

Paris pourrait rapatrier ses "revenants", les djihadistes emprisonnés en Syrie, pour les garder sous contrôle, une position que la France n'a pas toujours eu.

La moitié des départements français en alerte en attendant la tempête Gabriel. A Paris, on met à l'abri les migrants de camp de fortune de la porte de la Chapelle. Ils vont trouver refuge dans un gymnase du très chic XVIème arrondissement.

Dans le Loiret, les agriculteurs se préparent à équiper leurs tracteurs pour déneiger les routes.

Le Brexit et le casse-tête de la frontière irlandaise peut-il faire renaître de ses cendre le conflit en Irlande du Nord ? Alors que Theresa May ne parvient pas à un accord entre son Parlement et Bruxelles, l'IRA réapparaît, et revendique l'attentat du 19 janvier dernier à Londonderry.

Banksy est-il lui aussi sorti de son silence ? En tout cas l'un de ses pseudonymes promet une récompense pour retrouver l'oeuvre qu'il avait laissé sur une porte du Bataclan, en hommage aux victimes de l'attentat, une oeuvre volée le weekend dernier.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.