Un octogénaire chinois s'est présenté aux urgences, mais n'a pas été mis en quarantaine, malgré son infection.

Le service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Bichat à Paris, où trois patients atteints du coronavirus chinois sont pris en charge. (25/01/2020)
Le service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Bichat à Paris, où trois patients atteints du coronavirus chinois sont pris en charge. (25/01/2020) © AFP / Alain JOCARD

Un malade du coronavirus se présente aux urgences à Paris, mais les médecins ne prennent pas les précautions dûes à l'épidémie de coronavirus. Son diagnostic ne se fera que plus tard. C'est l'histoire de l'un des quatre cas identifiés pour l'instant en France, aujourd'hui soigné à l'hôpital Bichat.

Pendant ce temps l'OMS change de ton, et devient plus inquiétante. Des grandes compagnies aériennes stoppent leurs vols avec la Chine. 

Le chauffage du futur en France passe-t-il par le nucléaire ? C'est la stratégie du gouvernement, très critiquée par les défenseurs de l'environnement.

Les scandales d'abus sexuels font trembler désormais le monde du sport, avec le témoignage de l'ex-patineuse Sarah Abitbol, le secteur de l'édition avec "Le Consentement" de Vanessa Springora, et une nouvelle fois le cinéma : le "J'Accuse" de Roman Polanski arrive en tête des nominations pour la cérémonie des César.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.