Le procureur de paris assure que la justice fait son travail à propos des débordements dans les manifestations, mais les blessés des derniers samedi attendent de voir.

Un policier renvoie une grenade lacrymogène du pied lors d'une manifestation de Gilets Jaunes, place de la république à Paris, le 2 février 2019.
Un policier renvoie une grenade lacrymogène du pied lors d'une manifestation de Gilets Jaunes, place de la république à Paris, le 2 février 2019. © AFP / Karine Pierre / Hans Lucas

Des policiers jugés :  les Gilets Jaunes saluent l'engagement du procureur de Paris, Rémi Heitz, à enquêter sur les violences entre forces de l'ordre et manifestants, même si certains doutent que justice sera faite.

Eux subissent les foudres de leur Institut Catholique en Vendée, avant le jugement devant un tribunal. Trois étudiants qui s'en étaient pris à un stand de militants LGBT sont exclus de l'école.

La Sécurité Sociale espagnole traîne en justice Deliveroo, l'entreprise britannique de livraison de plats à vélo. Selon elle, les livreurs ne sont pas de vrais indépendants, Deliveroo devrait 1,2 million d'euros de cotisations sociales.

L'Algérie manifeste toujours contre le système au pouvoir, malgré le Ramadan et les arrestations préventives et massives de la police.

Le gouvernement veut taxer les lingettes que l'on utilise partout à la maison, sur le principe du pollueur-payeur.

La prescription culturelle du vendredi soir est une BD, "Rhum Héritage", de Tristan Roulot et Matteo Guerrero (éditions Robinson).

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.