Au premier jour de grève des cheminots, beaucoup de trains étaient annulés. De nombreuses perturbations sont à prévoir ce mercredi également. La direction de la SNCF annonce un taux de 33,9% de grévistes, chiffre contesté par les syndicats. La bataille se joue aussi à l'Assemblée Nationale.

Grève des cheminots : les prévisions pour ce mercredi. Prévoyez 1 TGV sur 7 en moyenne, 1 TER sur 5, 1 Intercité sur 8, 1 Transilien sur 5. A l'international, il n'y aura aucun train vers l'Espagne, l'Italie et la Suisse; comptez sur 1 train sur 3 vers l'Allemagne et 3 Eurostar sur 4. 

Les autres mouvements en cours. Une dizaine d'universités est à ce jour bloquée en France. Les étudiants protestent contre la loi Vidal qui réforme l'accès à l'université. Un mouvement touche également le traitement de déchets. Des incinérateurs et déchetteries bloqués en Île-de-France, dans les Bouches-du-Rhône, le Territoire de Belfort, en Normandie et en Bretagne. Les agents réclament une meilleure reconnaissance de la pénibilité du travail. Les personnels d'Air France, eux, ont observé une quatrième journée de grève ce mardi, pour tenter d'obtenir une hausse des salaires. 

#PayeTaPlainte : la deuxième peine, et une initiative. Comment une femme est-elle reçue quand elle vient porter plainte pour violence au commissariat ou en gendarmerie?  Une association féministe, "le Groupe F", piloté par Caroline de Haas, vient de lancer un vaste appel à témoignages sur les réseaux sociaux. En une quinzaine de jours, sans médiatisation, près de 500 personnes, partout en France ont déjà raconté leurs histoires : dysfonctionnements, paroles déplacées, culpabilisantes et expériences humiliantes. Au commissariat de Sarcelles (Val-d'Oise), un psychologue et une assistante sociale travaillent depuis quelques années en collaboration avec les policiers. Avec des résultats.

Mossoul : le chemin de la reconstruction. Notre reporter Géraldine Hallot est retournée dans la ville irakienne, neuf mois après que le groupe Etat Islamique en a été chassé. Les habitants ne sont pas près de rentrer chez eux, car les bâtiments sont encore éventrés par les récents combats, et les corps de dizaines de djihadistes n'ont toujours pas été ramassés.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.