Après les tirs de roquettes lancés par l'Iran sur le plateau du Golan, et la riposte inédite d'Israël sur le territoire syrien, le Premier Ministre israélien a pris la parole dans la soirée : "La ligne rouge a été franchie par l'Iran, notre réponse a été en conséquence". L'épisode semble terminé dit l'Etat hébreu.

  • Nucléaire iranien. En Iran, le retrait américain de l'accord de Vienne continue de faire les gros titres. Le milieu des affaires s'inquiète du rétablissement des sanctions américaines. Rencontre avec le patron d'une entreprise qui exporte des tapis persans. 
  • Kim Jong-Un, et son image. La rencontre du dirigeant nord-coréen avec Donald Trump aura lieu le 12 juin à Singapour. Kim Jong-Un tente de changer radicalement son image, et de faire oublier qu'il est à la tête d'une dictature. 
  • Paris égratigne Berlin. A Aix-la-Chapelle en Allemagne, pour recevoir le prix Charlemagne pour son engagement européen, Emmanuel Macron a pressé les Allemands d’œuvrer pour une réforme de l'Union, et notamment donner un budget à la zone euro. "Berlin doit en finir avec le fétichisme perpétuel pour les excédents budgétaires et commerciaux" a lancé le président français à Angela Merkel.
  • Naomi. Comprendre, et non pas désigner un bouc émissaire. La famille de Naomi Musenga a déploré le peu de réponses précises sur ce qui a provoqué la mort de la jeune femme de 22 ans en décembre. Son appel au Samu de Strasbourg n'avait pas été pris au sérieux par l'opératrice. 
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.