Après 5 heures de négociations, la ministre des Outre-mer Annick Girardin a pris des engagements pour renforcer la sécurité, la lutte contre la délinquance et la lutte contre l'immigration illégale. Les responsables du mouvement social demanderont ce mercredi la levée des barrages.

Scandale en eaux troubles : Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire  après une plainte déposée par un entrepreneur italien. Il dénonce des faits de corruption dans l'attribution de marché de traitement des eaux usées du Grand Paris. L'affaire révélée par le journal Le Monde et le magazine Cash Investigation diffusé ce mardi soir sur France 2, éclabousse une filiale de Véolia ainsi que le SIAPP, le syndicat gestionnaire du réseau d'eau.

Procès Tarnac : le tribunal se déplacera.  Au premier jour du procès de huit personnes pour associations de malfaiteurs, le tribunal correctionnel de Paris a accepté de se déplacer en Seine-et Marne, le 23 mars. Les juges observeront par eux-mêmes les lieux du sabotage de la ligne SNCF reproché à Julien Coupat et Yildune Levy. 

Etats-Unis : un tweet et un jeu de chaises musicales au sommet de l'administration Trump. Rex Tillerson quittera son poste le 31 mars à minuit, et délègue d'ores et déjà toutes ses responsabilités à son numéro deux. Après 14 mois au poste de chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson a été évincé par Donald Trump, qui le remplace par l'actuel directeur de la CIA, Mike Pompeo, lui-même remplacé à la tête de l'agence par Gina Haspel, connue pour avoir participé au programme de torture de la CIA après le 11-Septembre.

Affaire Sergueï Skripal : affrontement diplomatique. Londres accuse Moscou d'être impliqué dans l'empoisonnement de l'ex agent double russe, retrouvé inconscient à Salisbury début mars. Le Royaume-Uni est soutenu par la France, l'Allemagne et les Etats-Unis. Le Kremlin clame son innocence. 

Bertrand Cantat chahuté à Grenoble. Le chanteur a renoncé à participer aux festivals d'été pour mettre fin aux polémiques; mais poursuit sa tournée. Il se produisait ce mardi soir à la Belle Électrique à Grenoble. Un groupe de manifestants l'attendait à l'appel d'un collectif féministes, et l'a accueilli avec insultes, crachats et jets d'objets alors qu'il venait à leur rencontre. Sur sa page Facebook, Bertrand Cantat dénonce un déchaînement de violence et un retour au Moyen-Âge. 

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.