C'est le début d'un procès fleuve et hors norme qui s'est ouvert 10 ans après l'interdiction en France du médiator. Ce médicament coupe faim est accusé d'avoir tué des centaines de personnes en France. Les prévenus et les parties civiles ont commencé à être entendus.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.