• Une offensive sans doute mûrie par 2 ans de silence. Martine Aubry soutient les frondeurs et tire sur la politique économique de François Hollande et du gouvernement. Acte 1 hier dans le Journal du Dimanche et la suite ce matin sur France Inter. La maire de Lille veut une autre politique, elle en assez de ce qu'elle nomme "les vieilles recettes libérales". La réponse du chef de l'Etat n'a pas tardé, depuis l'Elysée où reçevait 25 grands patrons étrangers sur le thème de "l'attractivité de la France". François Hollande assure que "les réformes se poursuivront à un rythme encore accéléré jusqu'à la fin" du quinquennat.

  • Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron et le ministre des Finances Michel Sapin rencontrent aujourd'hui leurs homologues allemands à Berlin. Ils vont plaider pour une politique d'investissements plus ambitieuse, mais également défendre la trajectoire du budget français. Le projet de la France pour 2015 prévoit un déficit public supérieur à la limite européenne. Il pourrait y avoir des sanctions, la Commission Européenne doit se prononcer d'ici la fin du mois. Emmanuel Macron se dit confiant.

  • Une trêve mais toujours des attaques au Nigéria. Le doute s'amplifie au sujet de la réalité d'un cessez-le-feu entre Abuja et le groupe islamiste Boko Haram annoncé vendredi par le gouvernement nigérian. Des témoignages font état de nouvelles attaques meurtrières dans le nord-est du pays. Boko Haram n'a toujours pas confirmé officiellement cet accord portant sur un cessez-le-feu et la libération des 219lycéennes enlevées en avril à Chibok.

  • Un nouvel album dans la continuité pour Massilia Sound System.
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.