L'Europe fait front uni pour sauver la Grèce. Un accord a donc bien été trouvé hier soir au sommet de Bruxelles pour le deuxième plan de sauvetage d'Athènes : 158 milliards d'euros. Les banques seront mises à contribution pour alléger les 350 milliards de la dette grecque.

A situation exceptionnelle, solution exceptionnelle, même s'il faut en passer par un défaut de paiement partiel de la Grèce.

Nous allons bien sûr consacrer une large page de ce journal à ce sommet de Bruxelles .

A suivre aussi dans cette édition :

  • L'histoire de ce cadre du groupe ACCOR : sous le coup d'une procédure disciplinaire pour une mauvaise blague sur l'affaire DSK.

  • Le crash de la Yemenia au large des Comores : 2 ans après le drame, tout le monde sait, mais personne ne parle. Il n'y a toujours pas de version officielle des causes de l'accident.

  • Et puis le Tour de France , Voeckler, héroïque. Il est toujours en jaune après le Galibier.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.