La désescalade en perspective dans la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l'Europe. Jean-Claude Juncker peut se réjouir d'avoir obtenu un accord avec Donald Trump. Le chef de l'éxécutif européen était reçu à Washington. Un grand jour pour le libre échange dit le président américain.

Décidément le président américain est imprévisible. Les tweets, les mots durs, les insultes parfois n'épargnent pas ses interlocuteurs. On l'a connu très offensif, notamment sur le dossier de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l'Europe mais Washington et Bruxelles semblent avoir fait la paix hier dans le bureau ovale.  Jean-Claude Juncker y était reçu par Donald Trump. Le début de ce qui ressemble à une désescalade.

Une semaine jour pour jour après les toutes premières révélations du journal Le Monde sur l'affaire Benalla, la crise politique n'est pas éteinte. Dernières déclarations hier d'Emmanuel Macron dans les Pyrénées. Il se dit "fier" d'avoir embauché un homme comme Alexandre Benalla au parcours différent, mais il y a eu cette erreur, effectivement "grave". 

La canicule s'étend. Alerte pour près de 20 départements. 35, 37 38 degrés aujourd'hui. Un numéro vert mise en place pour demande d'information et signalements : le 0800 06 66 66 et des villes qui mettent en garde contre les risques accrues de noyade. Exemple à tours. Baignades interdites dans la Loire. 

Les traces laissées par Rédoine Faïd et cet étau qui se resserre autour du braqueur récidiviste en cavale depuis le 1er juillet.  Il a notamment été repéré à Sarcelles mardi après-midi. A bord d'une voiture avec un complice. Il a réussi à prendre la fuite alors que des gendarmes voulaient contrôler le véhicule. Peut-être le signe qu'il est en train de préparer quelque chose, selon les enquêteurs.

Une nouvelle plutôt rafraîchissante en cette période de forte chaleur. Une équipe de chercheurs pense avoir découvert un grand réservoir d'eau sous la surface de la planète Mars. Une sorte de grand lac de plusieurs kilomètres de large. Information révélée par la revue américaine Science.  On atteint là un point culminant pour la science planétaire, et cela va ouvrir des portes pour mieux comprendre l'évolution de cette planète voisine et son éventuelle habitabilité selon les auteurs de cette étude.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.