À Marseille, 6 mois après l'effondrement de deux immeubles, l'onde de choc continue pour des centaines d'habitants : par précaution, 2528 ont été évacués d'immeubles à risque, le quart n'a toujours pas été relogé durablement. 650 personnes sont encore hébergées dans des hôtels, sans savoir de quoi demain sera fait.

À Marseille, un immeuble insalubre soutenu par des structures métalliques
À Marseille, un immeuble insalubre soutenu par des structures métalliques © AFP / BORIS HORVAT

Gilets Jaunes : retour sur les rond-points 

La douche solaire, une invention à double détente : pour le climat et pour les SDF 

Au Sri Lanka, les églises restent fermées quinze jours après les attentats meurtriers 

Furiani se souvient : cérémonies de commémoration du drame du stade de Bastia le 5 mai 1992

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.