Grand écart pour les députés qui reçoivent Greta Thunberg quelques heures avant de ratifier le CETA // Résignation au Venezuela six mois après l'arrivée au pouvoir de Juan Guaido // Ouverture d'une enquête après la rumeur sur la contamination de l'eau au tritium // La canicule s'étend, pics de chaleur dans le sud

Greta ou Ceta ? Climat ou libre-échange ? 

La lutte contre le réchauffement climatique, c'est elle : ses longues tresses, sa bouille tout juste sortie de l'enfance et sa détermination qui force l'admiration de certains, en agace d'autres.  

L'adolescente suédoise Greta Thunberg est ce midi à l'Assemblée, à l'invitation de 162 députés de tous bords.  Celle qui est devenue l'égérie mondiale de la cause climatique participe à un débat sur la question le jour même où, hasard du calendrier, les députés doivent ratifier l'accord du CETA, ce traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, pas vraiment climato-compatible.   

Résignation et lassitude au Venezuela 

Au Venezuela, une panne géante d'électricité affecte la capitale Caracas et la moitié du pays avec des conséquences sur la distribution de l'eau, les transports publics, les lecteurs de cartes bancaires ou encore les liaisons téléphoniques pour plusieurs millions de personnes. Une panne due à une "attaque électromagnétique", si l'on en croit le gouvernement. 

Mais dans ce pays habitué désormais à être régulièrement plongé dans le noir du fait de la vétusté de sa principale centrale hydroélectrique,  c'est plutôt la résignation qui l'emporte. Il faut dire que six mois après l'auto-proclamation de Juan Guaido comme président par-intérim, son rival Nicolas Maduro occupe toujours le pouvoir. Et les manifestations d'opposition s'essoufflent, victimes de la lutte quotidienne pour survivre.

Après la rumeur, l'enquête

La rumeur s'était propagée à toute vitesse sur les réseaux sociaux : celle d'une contamination des eaux potables au tritium.  Le parquet de Paris vient d'ouvrir une enquête sur cette fausse information, diffusée à la suite d'un communiqué de l'association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest qui faisait état de tritium dans l'eau de 268 communes mais à des taux inférieurs à ceux fixés par les critères de qualité. A priori, pas de quoi affoler donc jusqu'à ce qu'une femme sème la panique en diffusant un message sur Internet. 

Pics de chaleur attendus aujourd'hui

Températures au-delà de 40 degrés à Agen, Limoges, Auch, Nantes, Clermont-Ferrand, Bordeaux ou Toulouse aujourd'hui. 59 départements sont placés en vigilance orange à la canicule par météo France.  

La canicule peut aussi être à l'origine de noyades : 40 personnes sont mortes lors du premier pic de chaleur au mois de juin.  La ministre des Sports, Roxana Maracineanu appelle donc à la vigilance, en particulier pour les enfants.

Et qui dit canicule, dit risques de pollution.  La circulation différenciée est mise en place aujourd'hui à Paris et Lyon notamment.  Dans l'agglomération parisienne, seules les voitures aux vignettes inférieures à 3 sont autorisées.

Coup de chaud sur le Tour de France

16e étape aujourd'hui sous le soleil du Gard. Départ  à 13h30 à Nîmes pour une arrivé à Nîmes toujours ... après 177 kilomètres de course tout de même. Et une dizaine de litres d'eau ingurgités par coureur. 

Give me Liberty, coup de coeur d'Eva Bettan

Give me Liberty, production indépendante du cinéma américain, signée Kirill Mikhanovsky sort en salles dès demain

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.