Un week-end pour trouver des solutions après l'annonce des mesures pour contrer le coronavirus. Comment faire garder les enfants, comment faire cours à la maison? Comment se déplacer? Comment s'aérer la tête? Car la culture tourne au ralenti. Aux Etats-Unis, l'Etat d'urgence nationale décrété par le président Trump.

Surtout, ne pas prononcer le mot "vacances". Certains élèves le vivent pour le moment comme cela, mais dès lundi, beaucoup risquent de déchanter. Les écoles, collèges, lycées universités seront fermés pour tenter de limiter la propagation du coronavirus qui a fait 79 morts en France selon le dernier bilan en date et contaminé de 3. 700 personnes depuis le début de l'épidémie. Des millions d'élèves et d'étudiants n'iront donc plus en cours et pour les plus jeunes, les parents doivent trouver des solutions pour les faire garder. Concernant la petite enfance, les crèches sont certes fermées mais les assistantes maternelles, qui gardent des enfants à domicile encouragées à poursuivre leur activité de même que les structures d'accueil de moins de dix enfants.

Et dans ce contexte, les transports pourraient être réduits  A la SNCF ou à la RATP en région parisienne, un plan sera rapidement mis en place dévoilé sans doute dans le week-end, notamment parce que leurs salariés vont eux aussi devoir s'organiser. Pour le moment, rien n'est arrêté mais dès hier soir le secrétaire d'état aux transports évoquait une offre réduite la semaine prochaine.

Dans les hôpitaux, le "plan blanc maximal" "est activé depuis hier soir. En clair, l'annulation de toutes les interventions chirurgicales non urgentes pour accueillir le maximum de malades du coronavirus avec des moyens financiers supplémentaires.  Dans les entreprises, on s'organise aussi : plus de 5 000 mille ont déjà demandé à bénéficier du chômage partiel. Et la fédération du commerce et de la distribution tente également de rassurer : il n'y a pas de risque de pénurie de produits de première nécessité, il y a des stocks. Pas de raison donc de se ruer dans les supermarchés. 

Les Etats-Unis décrètent l'état d'urgence nationale.  Annonce hier soir du e président Trump, longtemps accusé de minimiser l'épidémie qui a fait au moins 47 morts et plus de 2 000 malades. L'Etat d'urgence nationale devrait permettre, selon Donald Trump, de débloquer 50 milliards de dollars. La Chambre des représentants américaine vient d'approuver à une large majorité toutes ces mesures. Mais aux Etats-Unis, selon plusieurs experts, les structures de santé sont loin d'être adaptées.

Annulation en cascade en revanche dans le monde du spectacle et de la culture, c'est la conséquence notamment de l'interdiction annoncée hier de tous les rassemblements de plus de 100 personnes. Les patrons de salles de spectacle et les musées n'ont pas d'autres choix pour beaucoup que de fermer leurs portes. La plupart des cinémas restent ouverts sur décision de la Fédération Nationale des Cinémas Français.

Lui, choisit de mettre un terme à sa carrière aujourd'hui, et quelle carrière! Quintuple champion olympique de biathlon, à 31 ans, le français Martin Fourcade prend sa retraite, il l’a annoncé hier soir. Martin Fourcade vivra sa dernière course aujourd’hui, lors de l’ultime étape de la Coupe du Monde en Finlande.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.