De nouvelles mesures en Chine pour lutter contre la propagation du coronavirus, en France les 3 cas n'inspirent pas d'inquiétude. Campagne des municipales lancée à Lyon pour l'ancien poids lourd du gouvernement Gérard Collomb et à Paris, premier bilan du projet "0 déchet" rue de Paradis.

Le discours des autorités sanitaires commence à être bien rodé et le message toujours le même :  la France se dit prête à faire face à davantage de cas de coronavirus venus de Chine. En clair, pas de panique et des moyens déployés pour tenter d'éviter les contaminations. Comme cette cellule mise en place aujourd'hui à l'aéroport Roissy à l'arrivée des vols en provenance de Chine : médecins, infirmiers spécialistes des épidémies qui pourront prendre en charge un voyageur qui présente des signes suspects mais également informer les autres. Quant aux trois personnes contaminées qui se trouvent en France, à Paris et Bordeaux, leur état n'inspire pas d'inquiétude selon le Ministère de la Santé hier soir et elles sont confinées dans des hôpitaux.

Et en Chine, les mesures se multiplient pour tenter de limiter cette épidémie de pneumonie. Dernier exemple en date, le commerce d'animaux sauvages interdit jusqu'à nouvel ordre. Et demain, les agences de voyage chinoises ne pourront plus vendre de réservations d'hôtels ni de séjour à des groupes. 56 personnes sont mortes en Chine et un premier cas mortel à Shangai.

Les élections municipales, premier tour dans un mois et demie, certains candidats se sont déclarés depuis des mois, comme le maire de Lyon Gérard Collomb, ancien ministre de l'intérieur. Il inaugurait hier son local de campagne avec le soutien du parti présidentiel, avec pour but : la ville mais également la métropole.

Les municipales à Paris à présent. Le candidat dissident de La République en Marche Cédric Villani, devrait être reçu aujourd'hui par Emmanuel Macron à l'Elysée. Au coeur de la campagne dans la capitale aujourd'hui dirigée par socialiste Anne Hidalgo, l'écologie. D'ailleurs à quelques semaines du scrutin, la mairie de Paris présente aujourd'hui le bilan d'une expérience menée depuis un an rue de Paradis dans le Xème arrondissement : "zéro déchet". Avec notamment le nettoyage des trottoirs ou des ateliers pour apprendre à diminuer la taille des poubelles.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.