L'un des hommes les plus puissants d'Iran a été tué par un raid américain, à Bagdad. Le Général Soleimani, chef des "Gardiens de la révolution". Donald Trump a pris seul la décision, sans l'accord du Congrès. A Téhéran, le Guide Suprême Ali Khamenei crie vengeance, décrète trois jours de deuil national.

Manifestation le 5 janvier 2020, à Beyrouth (Liban). Les portraits sont ceux de Qassem Soleimani et d'Abu Mahdi al-Muhandis, tués lors d'une frappe aérienne américaine à Bagdad
Manifestation le 5 janvier 2020, à Beyrouth (Liban). Les portraits sont ceux de Qassem Soleimani et d'Abu Mahdi al-Muhandis, tués lors d'une frappe aérienne américaine à Bagdad © AFP / MARWAN NAAMANI / DPA / dpa Picture-Alliance

L'Australie en proie à des feux de plus en plus incontrôlables, le Premier Ministre insulté par la population 

Conflit des retraites : 30ème jour de blocage,  Edouard Philippe pressé de trouver un compromis 

En Norvège, le projet fou du premier tunnel flottant au monde 

Restos : 50 % bio suffit pour avoir le label 

Les sorties musique de l'année 2020

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.