Voici les titres de ce jour :

  • Des rumeurs, des peurs irrationnelles, un vent de panique sur les marchés. Une attaque en règle du secteur bancaire français. Voilà ce qui s'est passé hier. Les bourses européennes ont toutes plongées. Principale cible de ces attaques la société générale qui a perdu près de 15%. Son PDG Frédéric Oudéa est même intervenu pour tenter de calmer les marchés.Un démenti qui n'a donc pas suffi. Wall Street a cloturé en baisse cette nuit nous dira Pierre Yves Dugua. En baisse aussi ce matin les marchés asiatiques.

  • A l'origine de la panique des marchés hier et des nouvells inquiètudes sur la zone euro. Il y a eu cette réunion de crise qui n'était pas prévu hier matin à l'Elysée. Le président Nicolas Sarkozy a demandé à ses minstres de l'économie et du budget de nouvelles proposition pour réduire les deficits publics. Les détails avec Regis Lachaux dans ce journal.
Etat de famine dans la corne de l’Afrique
Etat de famine dans la corne de l’Afrique © 3.bp.blogspot.com
  • De l'argent il n'en manque pas seulement dans les caisses des Etats. Il en manque aussi énormement pour venir en aide à l'Afrique touché par la sécheresse et la famine. Neuf millions d'euros seulement on été récolté en France par les associations humanitaires qui lancent un appel au secours.

    • La nuit a été calme en Angleterre, cinq jours après le début des emeutes. Le premier ministre David Cameron convoque aujourd'hui le parlement en session extraordinaire. Le maire de Londres a lui tenté hier de rassurer ses administrés. Vous l'entendrez.
  • Pas mal mais peux mieux faire. L'équipe de France de football a concédé le nul 1-1 hier soir face au Chili en match amical à Montpellier. Un match que Laurent Blanc a malgré tout apprécié.

  • Et puis à la fin de ce journal nous irons au Japon pour une histoire de dopage un peu tirée par les moustaches.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.