L'Estonie a ouvert la première banque publique d'ADN il y a 20 ans, et veut aujourd'hui imposer la médecine prédictive.

1 min

Visite dans cette banque aux 200 000 génomes, ceux d'un habitant sur cinq

Par Thibault Lefebvre
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.