Début de l'évacuation des fûts de l'usine Lubrizol et audition de son PDG // Justine Trudeau sauve les meubles et son poste de Premier ministre // ExxonMobil jugé pour avoir trompé ses investisseurs sur l'impact du changement climatique // un enfant qui meurt sous les coup et un voisin renvoyé en correctionnelle

Lubrizol : évacuation des fûts et audition parlementaire

Opération très délicate que celle qui débute aujourd'hui à Rouen. Un mois après l'incendie de l'usine Lubrizol, près de 1400 fûts métalliques vont quitter le site, dont 160 contenant des antioxydants, toxiques et donc bien plus difficiles à traiter. Leur manipulation sera entièrement robotisées. 

Pour l'ensemble de la ville et ses alentours, d'autres questions se posent encore : celle des indemnisations, notamment. Si les agriculteurs pourront bénéficier d'un organisme dédié, chargé d'étudier les demandes et de gérer les fonds; pour les habitants, commerçants, ou collectivités locales, c'est un processus bien plus lent et bien plus incertain. 

Victoire sans panache pour Justin Trudeau

Ca passe, tout juste, mais ça passe pour Justin Trudeau qui sort en tête du scrutin législatif qui vient de s'achever au Canada. Le Premier ministre libéral, dont la cote de popularité s'est largement effritée, usure du pouvoir oblige, devrait pouvoir former un gouvernement mais, cette fois-ci, sans bénéficier de la majorité au Parlement. Les libéraux ont eu peur et  ils s'en sortent finalement sans trop de dommages. 

Procès pénal pour ExxonMobil

Le scénario est différent, en revanche, pour ExxonMobil, géant américain de l'énergie, l'une des entreprises les plus riches de la planète.   Soupçonnée d'avoir trompé ses investisseurs en sous-estimant les risques financiers liés au changement climatique.  Le procès s'ouvre aujourd'hui. ExxonMobil pourrait bien être condamné à rembourser les sommes indûment gagnées.  

Jugé pour ne pas avoir dénoncé son voisin

C'est une très délicate affaire qu'a à examiner aujourd'hui le tribunal correctionnel de Reims : celle de cet homme de 34 ans, renvoyé pour non dénonciation de maltraitance. Lui qui vivait dans l'appartement juste en dessous de celui de Tony, trois ans, mort en novembre 2016 des suites d'un énième déferlement de violence de son beau-père. Le voisin a entendu les cris, les coups, mais n'a pas ou du moins pas suffisamment alerté. 

Voyage présidentiel à Mayotte

La lutte contre l'immigration clandestine thématique du voyage présidentiel qui débute aujourd'hui à Mayotte.  Emmanuel Macron est attendu dans ce très jeune département français où la moitié de la population est étrangère, majoritairement venue des Comores voisines.   Une immigration très précaire et qui a pour corollaire l'apparition d'immenses bidonvilles. 

Nouvelle satyre sociale signée Ken Loach

La souffrance au travail, c'est la thématique abordée par Ken Loach dans son dernier film. "Sorry we Missed you", c'est son titre, c'est aussi le petit mot que laissent les livreurs quand ils trouvent porte close.  Livreur, le métier du héros de cette nouvelle satyre social du réalisateur britannique. Un métier qui a bien changé : précarisation, "uberisation" selon terme désormais consacré. Un phénomène décortiqué avec émotion et justesse par le très engagé Ken Loach. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.