20 départements en alerte rouge. Plus de 40 degrés attendus dans le Nord-est et dans les rues de la capitale // Les passoires énergétiques, ces logements mal isolés, dans le collimateurs des sénateurs // Où est Steve ? le déploiement d'un sonar venu de Paris pour tenter de retrouver le jeune homme disparu à Nantes

Canicule, la fournaise attendue aujourd'hui

20 département en vigilance rouge à la canicule, c'est du jamais vu. 26 degrés, à Paris, 29 à Bordeaux, 24 à Toulouse dès 5 heures du matin, c'est inédit là encore.  Et 42 attendus aujourd'hui dans les rues de la capitale.  Alors pour éviter la fournaise, gouvernement, RATP, SNCF ... tous appellent à limiter ou reporter ses déplacements.

Le coup chaud guettent petits et grands

Face à la canicule, les recommandations. Vous les avez moult fois entendues ... mais pas forcément appliquées : 'hydrater, rester au frais, éviter tout effort physique, même si vous êtes jeune et en bonne santé.  Car le coup de chaud n'est pas une affaire d'âge.

Même le pôle Nord transpire

La vague de chaleur ne s'arrête pas aux frontières : en Belgique, en Allemagne, aux Pays-bas, les records de températures tombent partout.  C'est toute l'Europe occidentale qui suffoque ... et même plus au nord encore.  Dans le cercle arctique - en Alaska, au Groenland, en Sibérie - les températures particulièrement élevées cet été sont à l'origine de feux d'intenses feux de forêts : une centaine depuis le mois de juin, avec de graves conséquences sur le réchauffement climatique.

Haro sur les passoires énergétiques

Avoir moins chaud implique souvent d'avoir un logement bien isolé et c'est loin d'être le cas pour tout le monde.  7 millions de logements sont ainsi noté au plus bas, F ou G dans les diagnostics de performance énergétique. C'est près de la moitié du parc locatif privé.  

Ce qu'on a appelé les "passoires énergétiques" sont au coeur de la loi énergie-climat, examinée aujourd'hui en commission mixte-paritaire. Une mesure qui a fait l'objet de plusieurs amendements, fixant notamment un seuil de consommation d'énergie au-delà duquel un logement pourrait être considéré comme indécent à partir de janvier 2023.

Un sonar à la recherche de Steve

De nouveaux moyens déployés pour rechercher Steve, jeune homme disparu à Nantes et pour, peut-être, apporter une réponse à cette question lancinante : où est Steve ? Trois mots inscrits sur les murs, les vitrines nantaises, mais pas seulement.  Trois mots qui disent l'inquiétude sur le sort du jeune homme de 24 ans, disparu lors de la fête de la musique,  qui disent la colère aussi et le sentiment de certains que tous les moyens ne sont pas mis en oeuvre pour le retrouver.  

Alors hier, le procureur en charge de l'enquête a tenu à préciser : les recherches ne faiblissent pas et un sonar de la brigade fluviale de Paris va même commencer à sonder la Loire dès aujourd'hui. 

Facebook à l'épreuve du respect de la vie privée

Plus de 16 milliards de dollars de chiffre d'affaires.  Montant vertigineux rendu public par Facebook, qui voit ses revenus augmenter de 28% en un an.  Mais ses bénéfices, eux, sont en chute libre : moitié moins que l'année dernière. Pour cause d'amende, vertigineuse, elle aussi, infligée par la commission fédérale du commerce pour avoir trompé ses adeptes sur l'utilisation faite de leurs données personnelles.   Une punition à 5 milliards de dollars. Et surtout, au-delà des chiffres, des pratiques que Facebook va devoir changer.

Cessation d'activité anticipée à l'usine Ford de Blanquefort  

C'est terminé, plus aucune boîte de vitesse ne sortira de cette usine ouverte en 1972.  Une fin programmée, aboutissement d'un an de conflit social  et l'annonce, en février 2018, de la volonté du groupe Ford de fermer son site girondin.  

Fermeture annoncée, donc mais pour la semaine prochaine seulement.  Alors hier, lorsque la direction a prévenu les salariés que c'était finalement là leurs dernières heures de travail, ce fut le choc et la tristesse.

Le Tour de France et la bataille des Alpes 

208 kilomètres entre Embrun et Valloire : l'étape de tous les "si". 

Et si Julian Alaphilippe réuississait à déjouer les pronostics qui lui font perdre son maillot jaune au col du Galibier ? 

Et si c'était plutôt l'autre Français, Thibault Pinot, qui jouait les successeurs de Bernard Hinault ? 

Ou si, autre scénario possible encore, le gallois Geraint Thomas parvenait à conserver son titre ? L'heure est aux explications entre favori, de ces moments qui font la magie du Tour de France. 

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.