Les opposants au barrage de Sivens
Les opposants au barrage de Sivens © MaxPPP/La Dépêche du Midi/R Rossignol
  • Du nouveau dans l'enquête sur la mort de Rémi Fraisse à Sivens : la piste d'une grenade lancée par les gendarmes est privilégiée. Des traces de TNT ont été retrouvées sur les vêtements de la victime. Pas de "bavure", selon Bernard Cazeneuve, mais le ministre de l'Intérieur a immédiatement suspendu l'utilisation des grenades offensives. Le chantier du barrage de Sivens pourrait être également interrompu.

  • Les réactions se multiplient depuis hier. Le drame de Sivens tourne à l'affrontement politique. Le gouvernement a-t-il tardé à réagir après la mort de Rémi Fraisse ? C'est ce que pensent les écologistes. Le Parti de gauche réclame même la démission de Bernard Cazeneuve.

  • Manuel Valls droit dans ses bottes sur la réforme territoriale. Le premier ministre a défendu hier devant les sénateurs une carte à 13 régions, et non 15, comme le propose une commission du Sénat. Manuel Valls a toutefois promis de nouveaux transferts de compétences.

  • La CGT a-t-elle payé au prix fort la rénovation de l'appartement de son leader Thierry Lepaon ? C'est ce qu'affirme le Canard enchaîné ce matin. La centrale syndicale aurait déboursé 130.000 euros pour une location de 120 mètres carrés près du château de Vincennes.

  • De la musique contre Ebola. Un collectif d'artistes africains vient d'enregistrer une chanson intitulée "Africa Stop Ebola", afin de sensibiliser les populations aux mesures à prendre pour arrêter la propagation du virus. Parmi eux, Salif Keita, Amadou et Mariam ou encore le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly.

  • La suite du tournoi de Paris-Bercy : sacré défi pour Jérémy Chardy aujourd'hui, qui affronte la montagne Roger Federer, numéro 2 mondial.
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.