Le coup de griffe de NKM à Paris

Le mois dernier, sa rivale socialiste Anne Hidalgo avait dévoilé un impressionnant comité de soutien dans sa bataille pour Paris : peoples, intellectuels, ou sportifs, un millier de noms au total… Réplique de la candidate UMP, hier soir sur le plateau de « Tous politiques » sur France Inter . Elle dénonce un mélange des genres :

Son NKM.

Et dans le viseur de la candidate notamment, le directeur du théâtre du Rond-Point, Jean-Michel Ribes, dont l'établissement aurait bénéficié de 2 millions et demi d'argent public en 2012, et qui soutient l'actuel première adjointe à la mairie de Paris.

A Lyon aussi, tous les coups sont permis...

Mais cette fois c'est sur Internet avec une drôle de course à l'échalote entre les candidats... Premier à dégainer, le maire socialiste sortant Gérard Collomb. Son équipe a tout simplement acheté le nom de domaine, « michelhavard.com », du nom de son concurrent UMP. C'est légal et un brin agaçant pour l'adversaire... Mais ces derniers jours, nouvel acte. Cette fois c'est un élu socialiste qui a vu son site piraté. Il a renvoyé pendant quelques heures vers celui de l'UMP, puis vers celui d'un site de vidéo porno...

Claude Bartolone descendra-t-il de son perchoir ?

C'était un secret de polichinelle, le président de l'Assemblée l'a confirmé hier soir : il rêve bien de la présidence du grand Paris le matin en se rasant... Mais pour être candidat en 2016, il faut d'abord y être élu local. Claude Bartolone devrait donc se présenter dans son ancien fief du Pré-Saint-Gervais en Seine-Saint-Denis, tout en restant pour l'instant à la tête de l'Assemblée.

Candidat cherches colistiers désespérément…

Dans la série « vis ma vie de candidat », voici la chasse aux colistiers.

Lucien Talourd en sait quelque chose, lui qui tente depuis des semaines de constituer sa liste, dans son village de Maumusson, un millier d'habitants, en Loire Atlantique. Il doit trouver 14 colistiers, 7 hommes et 7 femmes, et pour l'instant, c'est plutôt morne plaine.

Son Lucien Talourd (témoignage recueilli par Edouard Marguier de France Bleu Loire Océan).

Enfin à Marseille, c'est peut-être la fin du suspense !

Ira ? N’ira Pas ? Aux dernières nouvelles, Pape Diouf devrait bien annoncer sa candidature demain après des mois d'hésitations. L'ancien président de l'OM pourrait prendre la tête d'une liste de gauche, alliant personnalités politiques, syndicales et société civile...

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.