les magistrats disposent d'une liste de 130 noms dans l'affaire dassault
les magistrats disposent d'une liste de 130 noms dans l'affaire dassault © reuters

A la une ce matin, Serge Dassault repart au combat à Corbeil-Essonnes.

Comme un pied de nez aux juges qui pourraient le mettre en examen dès la semaine prochaine, l'inamovible sénateur, 88 ans, sera bien candidat dans son fief. Candidature symbolique, puisqu’il figurera à la dernière place de la liste du maire actuel, son dauphin, Jean-Pierre Bechter, en position non éligible donc… Pour la petite histoire, Jean-Pierre Bechter étant sous le coup d'un contrôle judiciaire, depuis sa mise en examen pour des soupçons d'achats de voix, les deux hommes, pourtant sur la même liste, n'ont pas le droit de se parler pendant la campagne…

A Meaux, Jean-François Copé enterre son fameux pain au chocolat.

Il y a quelques semaines, le président de l'UMP lançait une offensive en direction de l'électorat musulman, que son anecdote d'il y a deux ans sur le pain au chocolat piqué à un adolescent pendant le ramadan, avait un peu refroidi...

La tactique est la même chez lui à Meaux, où il veut rempiler pour un quatrième mandat... Sur la liste du président de l'UMP, on trouve ainsi la porte-parole de l'association des musulmans de Meaux, ou encore un ancien dirigeant de l'association qui gère la mosquée de la ville. L'opération rabibochage est donc toujours en cours....

Cette question à présent : va t’on manquer de candidats dans certaines communes ?

C'est le scénario qui inquiète plusieurs préfectures, à la veille de la date limite de dépôt des listes de candidatures.

On manque encore de postulants dans des centaines de petites villes ou de villages...

Pas de quoi paniquer pour autant, estime Jean-Paul Carteret. Il préside l'association des maires ruraux en Haute-Saône.

Son Jean-Paul Carteret.

Sachez qu'en l'absence de candidats déclarés, c'est au préfet de nommer une équipe transitoire, le temps d'organiser une nouvelle élection sous 3 mois... S'il n'y a toujours pas de candidat, dans ce cas, la commune peut être dissoute et rattachée à une ville voisine.

A Montreuil, la question du non cumul des mandats s'invite dans la campagne...

Son initiative a jeté un petit froid hier au PS... Razzy Hammadi, le candidat socialiste à Montreuil, promet de démissionner de son mandat de député s'il est élu maire de la ville... Il anticiperait donc la loi sur le non cumul qui n'entrera en vigueur qu'en 2017... Mais du même coup, sa démission entraînerait une élection législative partielle, toujours risquée, quand on sait que la majorité socialiste ne tient qu'à 3 petites voix à l'Assemblée...

Razzy Hammadi, qui la semaine prochaine, enregistrera un soutien de poids au gouvernement... Christiane Taubira viendra s'afficher à ses côtés à Montreuil.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.