Vue du port de Marseille, Paul Signac, 1905
Vue du port de Marseille, Paul Signac, 1905 ©

Au parti socialiste, on fait chauffer les calculettes Depuis que le Front National a annoncé vendredi avoir déposé près de 600 listes, on phosphore au Parti Socialiste, sur les conséquences de cette nouvelle donne. Les experts de la rue de Solférino ont cherché à savoir dans combien de villes les candidats frontistes seront en mesure de franchir la barre des 10% et donc de se maintenir au 2nd tour. Verdict, : sur les 1000 villes de plus de 10.000 habitants, le FN pourrait provoquer des triangulaires dans un tiers des cas. Environ 300 villes dans lesquelles on aurait le droit a un match PS/UMP/FN au 2nd tour, ce qui électoralement parlant, pourrait faire les affaires de la gauche.

A Marseille, la campagne est partout, y compris au Stade Vélodrome...

Les candidats à Marseille
Les candidats à Marseille © Radio France / Idé

Drôle de surprise ce week-end, pour Patrick Mennuci. Le candidat socialiste, venu assister au match de l'OM, a découvert dans les tribunes une banderole déployée par des supporters, lui demandant de renoncer a son projet de vente du Stade Vélodrome. Dans l'équipe de Patrick Mennucci, on y voit la main de l'UMP. "C'est du Gaudin tout craché", nous dit-on.

D'autant que l'association de supporters en question serait parrainée par l'ancienne gloire de l'OM Eric Di Meco, qui fut ensuite adjoint au Sports de Jean-Claude Gaudin. Autour du maire de Marseille, on dément en bloc et en détail. "C'est de l’hallucination complète", s'agacent ses porte-parole.

- Marseille toujours, ou un sondage donne l'avantage à la gauche, dans l'un des secteurs clés : Oui, le 3ème secteur, celui qui avait permis à Jean claude Gaudin de garder la mairie il y a 6 ans....Un sondage BVA pour Le Parisien-Aujourd'hui en France donne un court avantage à la ministre socialiste Marie Arlette Carlotti. Elle s'imposerait de 2 points au 2nd tour avec 44% des voix, contre 42% à l'UMP Bruno Gilles et 14% au Front National.....

Et puis toujours à Marseille, c'est le retour de "Nanard" :

Bernard tapie, himself. C'est lui que son journal La Provence a opportunément choisi pour interviewer chacun des 5 candidats à la mairie. Ça se passera cette semaine sur la chaine télé du journal. Le nom de l'émission ? "Tapie se met à table...."

- A Paris, les anciens de Matignon sont de sortie.... Vous avez demandé des ex-Premier ministres ? Ne quittez pas. Ce soir c'est Lionel Jospin qui s'affichera aux côtés d'Anne Hidalgo lors d'un meeting dans le 6ème arrondissement. Et après-demain, rebelote mais à droite, cette fois avec Jean-Pierre Raffarin, qui viendra apporter son soutien à son ancienne ministre Nathalie Kosiusco-Morizet. NKM qui pour la dernière ligne droite veut faire campagne utile. Elle va donc concentrer ses déplacement et ses tractages dans 3 arrondissements jugés décisifs pour faire tomber Paris : le 12, le 14 ou elle est tête de liste, et le 9ème

- Y'aura t'il un nouveau meeting Copé Fillon durant cette campagne des municipales ? Le premier du genre mercredi dernier à Strasbourg a été complétement éclipsé par l'affaire buisson. Du coup, l'équipe de Jean Francois Copé annonce déjà un nouveau meeting commun entre les frères ennemis de la droite, entre les 2 tours des municipales. Problème, chez Francois Fillon, on n'affirme n'être au courant de rien. "C'est Copé qui est demandeur, pas nous", balaie l'entourage de l'ancien Premier ministre.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.