près de la moitié des sympathisants ump favorables à des accords avec le fn pour les municipales
près de la moitié des sympathisants ump favorables à des accords avec le fn pour les municipales © reuters
**Une nouvelle étape ce jeudi dans notre tour de France des villes « test », direction Nantes aujourd'hui !** C'est l'ancien jardin de Jean-Marc Ayrault, la ville qu'il a dirigée pendant 23 ans avant de passer la main en 2012… Aujourd'hui le Premier ministre a choisi une jeune femme de 34 ans, Johanna Rolland, pour lui succéder… Face à elle, deux autres femmes, trentenaires elles aussi, porteront les couleurs de l'UMP et des écologistes. L'autre nouveauté, cette année, c'est la présence d'une liste du Front National. En 2008, faute de socle électoral, le parti n'avait pas présenté de candidat. Mais cette fois son porte-drapeau Christian Boucher, espère y créer la surprise... **Le chiffre du jour** Un Français sur deux -52% précisément- se dit certain d'aller voter aux municipales. [Résultat d'une enquête CSA](http://www.csa-fr.com/fr/n922/2014-le-match-des-municipales.aspx) publiée à deux mois tout juste du 1er tour du scrutin. Mais le chiffre tombe à 34% seulement chez les jeunes de 18 à 24 ans. **Une boîte à idées pour les candidats de l'UMP** Trois pages et 20 propositions. Le document sera présenté aujourd'hui par l'UMP lors d'une convention consacrée aux municipales. Les candidats sont invités à y piocher quelques idées pour leur campagne... Dans cette liste, on trouve par exemple la promesse de ne pas augmenter les impôts locaux, le recours accru à la vidéosurveillance ou le développement des polices municipales. **A Saint-Etienne, un sondage "fait maison" fait parler…** Imaginez Patrick, vous êtes chez vous, et vous rêvez de tester votre popularité dans votre ville, sans dépenser un sou. C'est ce qu'a fait un candidat DVD à la mairie de Saint-Etienne… Interrogé il y a quelques jours dans les médias, il a cité une enquête sur les intentions de vote qui le donnaient qualifié pour le 2nd tour. Problème, après vérification, il s'avère qu'aucun institut n'avait sondé les Stéphanois. Hubert Patural, c'est son nom, a dû le reconnaître. C'est sa propre équipe qui a réalisé le sondage avec les moyens du bord, et il ne voit vraiment pas où est le mal. Il l'a dit à Mathilde Montagnon de France Bleu Saint-Etienne Loire Et incontestables, visiblement ces résultats ne le sont pas, puisque l'un de ses concurrents annonce qu'il va saisir la commission nationale des sondages…
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.