Par Carine Bécard

Les électeurs qui vont voter pour la première fois à Boulogne-Billancourt, ont reçu une "drôle" d'invitation...

C'est un carton officiel de la mairie de Boulogne, dans les Hauts-de-Seine, que Pierre-Christophe Baguet, candidat à sa succession, vient d'envoyer à tous les "nouveaux citoyens" de la ville. Il leur donne rendez-vous, mercredi prochain dans les salons d'Honneur de l'Hôtel de ville... Et il est précisé, sur ce carton d'invitation toujours : "à l'issue de cette cérémonie, un cadeau vous sera remis ainsi que votre carte électorale". Un "cadeau" vous sera remis. Quel genre de cadeau remet-on avec une carte électorale ? Je pose la question... En tout cas, certains Boulonnais comparent déjà leur maire, Pierre-Christophe Baguet, à Serge Dassault soupçonné d'avoir acheté des votes... mais à Corbeil-Essonne, c'était sur la fortune personnelle de l'industriel.

A Nice, peut-être un "Prix Goncourt" sur la liste du maire sortant Christian Estrosi.

Il doit dévoiler demain sa nouvelle équipe municipale, ses nouveaux adjoints. Il y a six ans, Christian Estrosi avait sorti l'atout charme Denise Fabre, l'ancienne speakerine, bombardée adjointe au "rayonnement de la ville"... si, si ! Cette fois-ci, Stéphane Diagana a été sollicité - sa femme aussi -... Mais la star du 400 mètres haies a décliné... Qu'à cela ne tienne ! Depuis 15 jours, le maire UMP n'aurait d'yeux que pour Didier Van Cauwelaert, écrivain, auteur d'une vingtaine de romans, prix Goncourt il y a 20 ans pour "Un aller simple"... Si l'homme de Lettres se laissait tenter, il pourrait décrocher le poste de responsable "de la politique du livre"... à Nice bien sûr !

Comme chaque jeudi, France Inter choisit une ville où elle fait étape. On s'arrête aujourd'hui à Saint-Denis...

Dans le 9 - 3, en Seine-Saint-Denis, au Nord de Paris... Alors, pourquoi Saint-Denis ? Parce que c'est le plus emblématique des bastions de la banlieue rouge, communiste depuis presque 100 ans ! La ville pourrait malgré tout, cette année, être soufflée par un socialiste... un jeune loup, Matthieu Hanotin - 36 ans - l'un des pions, l'un des hommes du très influent Claude Bartolone dans ce département, l'actuel président de l'Assemblée nationale. La guerre des gauches ! C'est toute la journée, dans les éditions de France Inter...

Un nouveau sondage à Pau.

C'est le troisième sondage consécutif - un CSA, cette fois, qui place François Bayrou, à Pau, nettement en tête du 1er tour, avec 35% d'intention de vote... Au second tour, le président du MoDem l'emporterait d'une courte tête - à 51% - face au candidat socialiste, David Habib.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.