A la une ce matin

- Candidats socialistes au bord de la crise de nerfs

"Il faut que ca bouge et vite" s'agace un élu PS en difficulté dans sa ville. "On va droit dans le mur et Hollande fait le sphinx" soupire un autre. Hier soir, les candidats socialistes aux municipales ont eu du mal à encaisser les nouveaux chiffres du chômage, toujours en hausse.

Persuadés que la non-inversion de la courbe pèsera sur leur score, dimanche prochain dans les urnes. «Les candidats que je croise sont soit déprimés, soit hystériques» raconte un député de la majorité qui veut croire que le remaniement pourrait intervenir dès lundi. En l'annonçant, ou en le laissant fuiter avant le vote, "on évitera peut être un tsunami", poursuit il, « mais la vague bleue, elle sera bien là ».

- A Paris, une bataille de petits papiers

C'était le duel télévisé d'entre deux tours hier soir entre Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet. Et les 2 candidates a la mairie de Paris se sont rendues coup pour coup sur les transports, la pollution, ou encore les impôts. Et là, petit moment de télé, et de coaching politique. Les 2 débatteuses avait prévu la même surprise : le coup de la feuille brandie devant l'adversaire, pour la déstabiliser

- A Béziers, Robert Ménard tout près de la mairie...

A 3 jours du 2nd tour, un sondage IFOP, le donne largement en tète dans cette ville ou le candidat PS à refuser de s'effacer et d'appliquer le front républicain. L'ancien patron de Reporters sans Frontières, aujourd'hui soutenu par le Front National, est crédité de 47% des voix, contre 31% à l'UMP et 22% au désormais dissident socialiste. Béziers, qui avec St Gilles et Fréjus, fait partie du trio de communes sur lesquelles le FN fonde le plus d'espoir

- Manuel Valls redescend dans l'arène....

Silencieux depuis dimanche, le ministre de l'intérieur enchainera aujourd’hui 2 déplacements de campagne. A Aubervilliers, ou il ira soutenir le maire socialiste sortant. Et surtout à Conflans St Honorine, l'ancien fief de Michel Rocard qui pourrait basculer à droite dimanche. Pour l'occasion, il s'affichera aux cotés de l'un des représentants de l'aile gauche du gouvernement Benoit Hamon. Un rapprochement qui évidemment n'a rien à voir avec sa possible nomination à Matignon.

- L'exception du jour

Il faut aller la chercher à 18.000 km de Paris, précisément dans la commune de FAONE, sur l'ile de Tahiti en Polynésie française...

La bas, ce sont 6 listes qui ont réussi à se qualifier pour le 2nd tour, c'est le record toute catégorie. On aura donc droit dimanche à une hexagulaire ou sexangulaire, c'est à vous de choisir...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.