Frédéric Métézeau.

Le PS coincé entre deuil et campagne...

Officiellement les candidats PS reprendront leur campagne samedi après l'hommage national aux Invalides à Paris vendredi mais le temps presse et les sondages les inquiètent. La plupart d’entre-eux sont donc repartis sur le terrain hier avec des meetings de Christophe Castaner à Draguignan (Var) et de Carole Delga à Carcassonne (Aude). Christophe Clergeau a lui visité une entreprise de Saint-Nazaire. Cet après-midi les têtes de listes socialistes se retrouvent au siège du PS autour de Manuel Valls.

La droite va-t-elle s'imposer en Ile-de-France ?

Selon l’étude IPSOS SOPRA STERIA pour France Inter et France 2 la droite et le centre rassemblés dominent largement le premier tour : la liste LR-UDI-MoDem conduite par Valérie Pécresse obtient 33% des intentions de vote loin devant la liste du PS (22, à égalité avec celle du FN, menée par Wallerand de Saint-Just. Au second tour, la députée des Yvelines affiche une avance de 4 points face à son concurrent socialiste, Claude Bartolone.

En Ile-de-France justement, la fédération nationale des usagers de transports (FNAUT) juge les promesses des candidats franciliens irréalistes comme le renouvellement ou la rénovation de toutes les rames de banlieue en 6 ans que prône Valérie Pécresse ou l'écotaxe régionale de Claude Bartolone. La FNAUT s’inquiète aussi du financement du tarif unique du pass-navigo.

Régionales mode d'emploi : le mode de scrutin ?

Malgré la dimension régionale du scrutin, les électeurs se verront proposer des listes départementales. Pour se maintenir au second tour, une liste doit faire au-moins 10% des voix ou en obtenir au-moins 5% pour fusionner avec une autre. Il n’y aura pas de troisième tour car le vainqueur empoche directement un quart des sièges, le reste étant réparti à la proportionnelle entre tous les finalistes. La gauche avait instauré cette "prime majoritaire" en 1999 pour éviter à l'époque des alliances entre droite et FN comme en 1998 mais par un effet boomerang il sera impossible de constituer un front républicain dans l'hémicycle. La liste arrivée en tête même d'un dixième de point aura la majorité absolue.

Retrouvez les programmes et les professions de foi de tous les candidats à ces élections régionales sur le site du ministère de l'intérieur www.programme-candidats.interieur.gouv.fr

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.