Par Cyril Graziani.

Ce matin, entrons dans la « couacosphère », le monde des couacs!

« Couac », c'est un mot à la mode, suremployé ces dernières semaines par la presse. On en abuse même parfois... Prenez hier le retoquage de la loi sur le tarif progressif du gaz au Sénat : ce n'est pas un couac, c'est une claque pour le gouvernement. Reste que le terme agace fortement. Pour Pierre Moscovici ... c'est un mot qui commence dit le ministre de l'économie à lui hérisser le poil... Cécile Duflot également en guerre sémantique contre le "couac" devenu selon elle une espèce de leitmotiv ! Et la porte du parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem elle a tenu à donner sa définition lors de son point presse.

Extrait Najat Vallaud-Belkacem.

__

Et des fausses notes au gouvernement ces dernières semaines, il y en a eu quelques unes… Celle-ci par exemple :

Extrait Vincent Peillon.

__

Vincent Peillon, sur France Inter dans l'émission « tous politiques » se prononce en faveur d'un "débat" sur la dépénalisation du cannabis... Couac ! Ou encore les récentes déclarations de Jean-Marc Ayrault sur les 35 heures... Couac ! Une aubaine pour l'opposition qui n'hésite pas à tirer à boulets rouges lorsque les ministres se prennent les pieds dans le tapis.

Mais que les socialistes se rassurent, ils n'ont pas le monopole du couac...

Au début de son quinquennat, Nicolas Sarkozy et François Fillon ont dû eux aussi recadrer les tâtonnements de leurs ministres. Début septembre 2007... Tout au début du quinquennat, la ministre de l'Economie Christine Lagarde parle d'un "plan de rigueur" à propos des baisses d'effectifs dans la Fonction publique. Dès le lendemain, François Fillon corrige sur France Inter…

Extrait François Fillon.

François Fillon qui en terme de couac n'est pas en reste… Le 21 septembre, le Premier ministre lance : "je suis à la tête d'un Etat qui est en situation de faillite sur le plan financier", avant de préciser qu'il s'agit d'une "image". Mais le mal est fait… A l'époque, les socialistes ne se privaient pas de moquer l'inexpérience et l'amateurisme de l'UMP ! Comme quoi, la politique à gauche comme à droite c'est un éternel recommencement.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.