Par Carine Bécard.

Le fait du jour : c'est Jean-François Copé qui "flingue" ouvertement François Fillon.

Copé, Fillon : on les imagine déjà sur le ring de la présidentielle de 2017. Ils se détestent et ont plutôt du mal à s'en cacher. Mais cette fois, le patron de l'UMP n'a peut-être pas senti sa force, sa force verbale, certes... Tout est dit dans une interview très courte, publiée par le NouvelObs.com... Jean-François Copé est interrogé sur son double jeu dans la bataille parisienne qui oppose Rachida Dati au Premier ministre. "Double jeu" parce qu'il reconnaît que les propos de la députée européenne sont excessifs, mais pour autant il refuse de la désavouer. Alors, il s'explique. Il l'aurait bien fait - la désavouer - si en échange, François Fillon s'en était pris à ceux qui ont récemment attaqué Jean-François Copé. Et de préciser que lui, le secrétaire général de l'UMP, a - par le passé - défendu la réputation du Chef de Gouvernement mais que le Chef du Gouvernement, lui, est incapable "d'offrir" la moindre réciprocité.

Jean-François Copé passe pour un mauvais joueur, un bagarreur qui prend soin de se placer au même niveau que François Fillon... Mais le patron de la majorité est allé trop loin, il le sait... Il s'est empressé de formellement tout démentir.

Redoute-t-il d'être sanctionné ? En tout cas, dans son communiqué hier soir, il pense à faire allégeance au Chef de l'Etat et au Premier ministre, aussi!

Ils n'ont pas pu résister, ils se sont affiché tous les trois...

Nicolas... Carla... et Giula...

Les époux Sarkozy avaient promis la plus absolue discrétion... Tout pourtant, depuis la naissance du bébé, a fuité. Pas facile, hein, l'abstinence médiatique ! Sauf qu'à vouloir jouer la scène du "bonheur simple", tout semble encore plus subtilement orchestré, comme cette photo, ce week-end, prise à la Lanterne - c'est une des résidences de l'exécutif - une photo qui semble surtout dire "mais pourquoi rester caché dans son jardin privé, quand on peut se montrer??"

La réponse de Colombe Pringle, rédactrice en Chef de Point de Vue.

SON.

Allez, on termine, avec les Verts qui ont rendez-vous ce matin, chez les Socialistes... Après 3 mois de discussion, ils doivent se mettre d'accord sur un programme de 2nd tour. Il va leur falloir trouver une position commune sur le nucléaire. Cela ne va pas être si simple, mais les deux camps sont persuadés d'y arriver... Excès d'optimisme ?? Non, les Socialistes, comme les Verts veulent absolument gouverner... Cela favorise, en général, le pragmatisme.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.