Le fait du jour : un poids lourd de la majorité menace de ne pas se rendre aujourd’hui au campus de l’UMP à Marseille.

Jean-Pierre Raffarin ne décolère pas après les propos tenus sur lui hier, en son absence, par Nicolas Sarkozy, lors du petit déjeuner de la majorité à l’Elysée. Le chef de l’Etat, raconte un témoin, aurait accusé « d’irresponsabilité » l’ancien Premier ministre, qui s’est opposé au relèvement de la TVA sur les parcs à thème.

Il faut rappeler qu’un amendement déposé par Hervé Novelli, secrétaire général adjoint de l’UMP, a permis de supprimer cette hausse fiscale prévue par François Fillon dans son plan de 12 milliards d’ économies, mesure que Jean-Pierre Raffarin, sénateur de la Vienne, où se trouve le Futuroscope, a qualifié « d’erreur sociale », car ces parcs concernent des gens modestes qui ne partent pas forcement en vacances.

Colère de Nicolas Sarkozy, qui a martelé : « On peut être contre, mais il ne faut pas dire que ça revient à attaquer les pauvres, comme l’a fait Raffarin ».

L’ancien Premier ministre, en déplacement, a exigé un rectificatif. En vain. Il menace donc de sécher le campus de l’UMP à Marseille, dans lequel il doit intervenir.

Le comble dans cette affaire est que Nicolas Sarkozy fait savoir, dans un même temps, qu’en réalité il partage l’avis de Raffarin ou Novelli.

Un de ses très proches conseillers à l’Elysée, cherchant à rassurer au téléphone un élu régional un peu inquiet, a qualifié de « connerie fillonesque » - il s’agit d’une citation - ce projet de hausse de la fiscalité des parcs à thèmes.

Les idées force à présent, Simone Veil ne se voit plus vraiment soutenir Nicolas Sarkozy en 2012 :

Les temps changent ! Souvenez-vous, c’était en mars 2007, Simone Veil s’affichait au côté du futur président, et le couvrait d’éloges, écoutez bien :

(Son Simone Veil 1)

Et aujourd’hui, changement de ton. Simone Veil inaugurait hier à Bruxelles un espace portant son nom. Joana Hostein, du bureau de Radio France, lui a demandé si elle allait soutenir Nicolas Sarkozy l’an prochain :

(Son Simone Veil 2)

L’enthousiasme s’est quelque peu émoussé…

Voici enfin l’un des multiples scenarii sur le retour de Dominique Strauss-Kahn en France. DSK pourrait en fait revenir demain samedi. Il restera à Paris, parce qu’il veut s’expliquer devant les Français. Et il fera une télé. Les billets Air France réservés dimanche seraient un leurre. Nous serons rapidement fixés.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.