Les regards se tournent désormais vers les débats télévisés.

François Bayrou veut en finir avec cette drôle de campagne qui, selon lui, ne parle plus de la crise. Et se jouera au final sur le petit écran. Le candidat du Modem, en meeting hier soir à Dijon, a réclamé à France 2 que l’émission Mots Croisés, prévue le 16 avril avec les 10 candidats ou leurs soutiens, soit programmée en première partie de soirée. Comme ce fut le cas pour la primaire socialiste. François Bayrou, très remonté - propos recueillis par Denis Guey de France Bleu Bourgogne.

Son François Bayrou.

Et si les deux favoris n'en ont pas envie et ne viennent pas, « tant pis pour eux », a mis en garde François Bayrou.

Vu à la télé, François Hollande, comme si rien ne l’atteignait, est allé hier soir se prêter, tout sourire, à la spéciale présidentielle du Petit Journal de Canal + . Le candidat du PS a relativisé, sans s’énerver, les bons scores de Jean-Luc Mélenchon.

Son François Hollande.

… et a brocardé Nicolas Sarkozy, qui avait failli tomber de son fauteuil lors de la même émission le 16 mars dernier.

Son François Hollande.

François Hollande mise pour sa fin de campagne sur le rejet de Nicolas Sarkozy qui lui assure, pour l’instant, sa confortable avance au second tour. Des sondages que le président sortant fait mine d’ignorer. Lui qui estime qu’une nouvelle campagne va démarrer au soir du 22 avril. Et que le match se jouera en grande partie sur le débat télévisé final de l’entre deux tours.

Pour conclure, la sortie d’hôpital d’Eva Joly qui va pouvoir reprendre sa campagne :

Plus de peur que de mal pour la candidate d’Europe Ecologie les Verts. Cécile Duflot, dès hier matin, avait dédramatisé l’incident, au micro de Stéphane Leneuf.

Son Cécile Duflot.

Les peaux de banane en politique, ça peut faire mal…

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.