Après l’émission hier soir sur France 2, objectif Villepinte dimanche pour Nicolas Sarkozy.

Les deux heures et demie de mea culpa sur les ratages du quinquennat… voilà, ça c’est fait… comme nous le disait à l’instant Anne-Laure Dagnet… Et Nicolas Sarkozy - c’est une première depuis son élection - a reconnu clairement hier soir que c’est sa vie de couple tourmentée avec Cécilia, qui a provoqué le Fouquet’s et plombé les premiers mois de sa présidence.

Au suivant donc : ce meeting de Villepinte dimanche prochain, censé être LE coup de booster à une campagne qui ne décolle pas. Il a lui-même assuré la promotion de l’évènement :

Son Nicolas Sarkozy.

Le truc, ce sera pour lui de répliquer au Bourget de François Hollande…

Il en a été question hier matin avec son comité stratégique à l’Elysée :

Il y avait du monde autour de la table : Fillon, Copé, Juppé, Raffarin, Guéant, Le Maire, Accoyer, Méhaignerie.

Et Nicolas Sarkozy n’a parlé QUE d’immigration, QUE de ça, selon un témoin. Les uns et les autres lui ont demandé de faire peut-être plus large, plus rassembleur.

Peine perdue : le candidat-président, hanté par la menace d’un 21 avril à l’envers, se méfie de Marine Le Pen, et comme en 2007, veut aller chercher ses électeurs.

L’ennui, analyse l’un des participants d’hier, est que l’actuelle majorité est piégée par la candidate du Front National, qui lui dicte ses thèmes, de l’immigration à l’abattage hallal.

Le problème pour Nicolas Sarkozy, c’est l’arithmétique ?

Sa seule réserve de voix est à sa droite. Il n’y a que là qu’il peut piocher. Mais peut-être aussi chez le centriste rebelle. François Bayrou. Tiens, Nicolas Sarkozy était aimable avec lui hier soir. En proposant une dose de proportionnelle aux législatives, qui intéresse également Marine Le Pen. Et en saluant la réaction du candidat du Modem aux propositions fiscales de François Hollande. Sur le mode Bayrou et moi, même combat :

Son Nicolas Sarkozy.

Il y a quand même quelque chose qui s’annonce un peu compliqué dimanche : l’horaire. Le candidat-président s’exprimera à 13h40 à Villepinte. En pleine digestion. Tout cela parce qu’à 16h débutera le rugby, France-Angleterre, dans le tournoi des Six Nations. Nicolas Sarkozy a prévu de se rendre au Stade de France juste après son discours. Ses stratèges estiment que les deux évènements ne se feront pas concurrence dans les 20h. Chacun dans sa case. A voir…

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.