Par Stéphane Leneuf.

Le fait du jour : à six mois de la présidentielle, François Fillon est plus que jamais dans son rôle de « père la rigueur ».

Un rôle que François Fillon assume et qu’il assume en fait si on se souvient bien depuis quatre ans. En septembre 2007, il avait déclaré qu’il était à la tête d’un état en faillite, ce qui a l'époque avait fait hurler L'Elysée.

Se présenter désormais comme un précurseur aide ainsi François Fillon à endosser les habits de père fouettard de la rigueur. Sauf qu’il y a quatre ans, il avait promis de ramener le budget de l’Etat a l’équilibre a la fin du quinquennat… Eh bien, là, force est de constater que le Premier ministre a tout faux…

François Fillon et Nicolas Sarkozy sont désormais main dans la main pour expliquer aux Français qu'ils doivent se serrer la ceinture.

Si François Fillon est le prophète de la rigueur depuis quatre ans, Nicolas Sarkozy est un nouveau converti. Tournant le dos aux mesures du sarkosyme triomphant de 2007.

Il en fait un argument de campagne pour 2012 pour se présenter en candidat responsable et sérieux contre François Hollande présenté comme le candidat mou...

Austérité pour restaurer la crédibilité, sacrifice pour éviter la faillite tout cela au nom de la protection des Français… On dispose ainsi de l’armature de ce que sera la campagne présidentielle pour Nicolas Sarkozy… Reste à savoir comment les Français traduiront cela dans les urnes dans six mois.

Quand Arnaud Montebourg se trompe sur l'âge de ses amis...

Il vient d’envoyer une lettre a Martine Aubry dans laquelle il demande de fixer a 67 ans l'âge limite des candidats socialistes aux législatives. En annexe il livre une liste de 21 députés touchés par la limite d’âge dont Gérard Bapt… Sauf qu'en 2012 Gérard Bapt n'aura que 66 ans.

SON Gérard Bapt.

Coucou le revoilà ! Jean-Louis Borloo, le retour… Le président du parti radical avait disparu des écrans radars depuis sa désertion en rase campagne de la présidentielle… Ce matin il devrait être présent au siège du parti pour le premier point presse que les radicaux comptent organiser tous les quinze jours pendant la campagne.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.