Le Parti Socialiste a trouvé son slogan pour la campagne des législatives. Après le « changement, c’est maintenant », les stratèges de la campagne Hollande ont planché ferme pour trouver cette formule censée être magique : « donner une majorité au changement ». François Hollande a réuni hier pour la dernière fois son Conseil politique au QG de la rue de Ségur. Pas un mot sur la composition de son futur gouvernement. Certains en feront partie, d’autres pas, c’est la règle, a-t-il dit en substance. Notre confrère Le Parisien révèle que Valérie Trierweiler aurait éconduit Julien Dray qui n’était pas le bienvenu. Elle ne lui pardonne pas d’avoir invité DSK à sa petite fête donnée entre les deux tours de la présidentielle. La nouvelle première dame déclare dans une interview au Times de Londres qu’elle ne sera pas une potiche. Et pendant ce temps, Nicolas Sarkozy réunissait hier matin son ultime conseil des ministres… « Soyez fiers de ce que nous avons fait ensemble », a déclaré le président sortant. Le Premier ministre remettra aujourd’hui la démission de son gouvernement, point de départ de la campagne des législatives, avec un Front National en embuscade. Christian Vanneste, le député UMP du Nord, qui va se présenter en dissident, après avoir perdu son investiture pour des propos jugés homophobes, a confié à Nasser Madji qu’il était prêt à discuter avec le FN:Son Christian Vanneste.Un clin d’œil pour finir, la voiture officielle du nouveau président sera une Citroën DS5… Fabriquée à Sochaux, dans le fief électoral de Pierre Moscovici, le directeur de la campagne de François Hollande… L’héritière de l’antique DS gaullienne et pompidolienne aura même son toit ouvrant… Xavier Duchemin, directeur marketing et communication de Citroën, joint par Christophe Beck de France Bleu Belfort Montbéliard :Son Xavier Duchemin. Une DS5 au moteur hybride… peut-être une indication sur la composition du futur gouvernement…

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.