Le fait du jour : vous revenez sur l’ultime débat télévisé de la primaire socialiste ce soir sur France 2 et France Inter.

Hollande contre Aubry, celui arrivé en tête au premier tour et que tous les sondages donnent le mieux placé pour battre Nicolas Sarkozy, face à celle qui veut rattraper ses 9 points de retard et fustige ce qu’elle appelle « la gauche molle ». Ce qui énerve beaucoup le camp hollandais qui veut répliquer coup sur coup. Voici les forces et les faiblesses des deux « impétrants », selon Brice Teinturier, directeur des études politiques d’Ipsos :

Son Brice Teinturier.

Duel télévisé qui s’annonce quelque peu sous tension…

La campagne sur le terrain à présent… Les candidats doivent vraiment avoir réponse à tout !

La scène se passe dans le 18ème arrondissement de Paris hier matin, une passante dans la cohue semble confondre François Hollande avec l’actuel président de la République :

Son François Hollande.

Faut pas confondre…

Nicolas Sarkozy qui a semé le trouble au sein de la majorité en déclarant hier matin que la primaire socialiste était contraire à l’esprit de la Vème République, alors que François Fillon a parlé la semaine dernière d’un processus moderne qui convient à droite comme à gauche. Commentaire d’un ministre troublé : Nicolas a oublié qu’il s’est battu en 2006 contre Villepin pour imposer des primaires internes à l’UMP, y compris pour désigner le candidat à l’élection présidentielle.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.