A présent, pour la succession de Martine Aubry à la tête du parti, voici l’aile gauche du parti…

Benoît Hamon, le ministre délégué à l'Economie solidaire, a été prié au début du mois, à l’Elysée, de ne pas faire bande à part avec ses amis du courant baptisé « Un monde d’avance », très à gauche au sein du PS, auquel avait appartenu un certain Jean-Luc Mélenchon. Pas question pour François Hollande de voir l’un de ses ministres parler d’une voix divergente. Ainsi, Benoît Hamon a accepté, avec Henri Emmanuelli, de rejoindre la motion principale, tricotée dans la douleur – et ce n’est pas encore terminé - par Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault.

Le ministre délégué à l'Economie solidaire, en échange, a donc exigé, en nombre de postes, ce qu’il pesait au congrès de Reims, à savoir 18,5% du parti. Ça se passe comme au PS : le partage du gâteau se fait au poids, un peu comme « gagnez votre poids en jambon ». Martine Aubry lui a répondu en substance : d’accord Benoit, ce sera donc 18,5% - moins le score que va réaliser la motion finalement déposée par les autres membres de l’aile gauche du parti, Emmanuel Maurel, Marie-Noëlle Lienemann, Jérôme Guedj et Gérard Filoche, motion qui était encore en cours de rédaction hier tard dans la soirée et qui devrait s’appeler « Osons la gauche, le social au cœur ». Digne de la fête de l’Huma. Problème pour Benoit Hamon : et si par miracle ses amis dépassaient leur score de 2008 ? Qu’est-ce qu’il lui resterait à lui au sein du parti ?

La gauche du PS veut interpeller François Hollande ?

Oui, sur le traité européen, la politique de rigueur, ou encore la défense des plus modestes, comme l’explique Gérard Filoche, l’un des animateurs de ce courant :

Son Gérard Filoche.

Nous pourrions dire : « sors de ce corps, Mélenchon ». Ce discours de Gérard Filoche devrait séduire les militants déçus par les premiers mois de présidence.

Au final, à quoi va ressembler le Parti Socialiste qui sortira du congrès de Toulouse ? L’insoutenable suspense prendra fin quoiqu’il advienne à 16h, à la Mutualité, quand Martine Aubry présentera la nouvelle équipe…

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.