Le fait du jour : Jack Lang se cherche une zone d’atterrissage.

Et ce pourrait être finalement dans la Somme. Jack Lang, qui ne se représentera pas dans le Pas-de-Calais qui l’hébergeait depuis une décennie, après sa défaite à Blois, est en quête d’une nouvelle circonscription, lui qui veut se rendre encore utile à 72 ans. Il était donné possible candidat en Gironde, puis dans les Vosges, lui qui est né à Mirecourt… « Ça tombe bien, il a une adresse, il réside place des Vosges à Paris », plaisanterie un peu facile entendue du côté de la rue de Solferino.

Son tour de France en parachute pourrait donc s’achever à Amiens-Ouest, à 130 kilomètres à peine de Boulogne-sur-Mer. Les militants socialistes de la Somme seraient hostiles à l’arrivée de Christophe Borgel, le secrétaire national du PS aux élections. « Parachuté pour parachuté », confie un responsable socialiste ami, « les camardes Amiénois préfèrent bénéficier de l’aura et de l’expérience de l’ancien ministre de la culture ».

Tout cela pourrait se régler avec un vote des militants.

Rachida Dati dans le collimateur d’une grande partie de la majorité :

Ses attaques répétées contre François Fillon, son concurrent aux législatives à Paris, ont fini par embarrasser Jean-François Copé lui-même. Bernard Debré l’étrille, dans une lettre ouverte, en la traitant de « petite fille gâtée par la vie publique, élue sans effort, sans compétition, nommée, purement et simplement ». L’ancienne garde des sceaux, qui n’ra pas se présenter en Saône-et-Loire comme le propose ironiquement Nadine Morano, a passé quelques coups de fil hier depuis le Parlement européen de Strasbourg. Notamment pour demander à ses amis de voter en sa faveur à la question du jour du Figaro.fr : « Rachida Dati doit-elle se présenter aux législatives à Paris » ? Réponse demain.

Une page de détente à présent…

Après le duo illustre Frédéric Lefebvre et Dominique Paillé, qui ont fait les riches heures des points de presse de l’UMP, voici un nouveau tandem, cette fois au PS. Bernard Cazeneuve, député-maire de Cherbourg et porte-parole de François Hollande et Guillaume Bachelay, secrétaire National à l’industrie au PS. Conférence de presse hier à Paris, pour commenter le déplacement made in France de Nicolas Sarkozy à l’usine de skis Rossignol en Haute-Savoie. Et concours de jeux de mots, au micro de Cyril Graziani :

SON Bachelay/Cazeneuve.

Etonnant, non ?

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.