Le fait du jour : François Hollande est de retour.

Mais pas tout de suite… Sauf surprise, pas avant son discours devant les jeunes socialistes prévu samedi à Strasbourg. Et c’est le seul Pierre Moscovici, futur directeur de campagne, qui présentera demain à la Maison de l’Amérique Latine à Paris l’équipe de campagne du candidat, qui se fait désirer. François Hollande, sous le feu croisé des écologistes, de Mélenchon, de la droite, choisit le silence et laisse ses lieutenants riposter à sa place. Mais sans trop en faire. « Il ne faut pas gaspiller notre temps de parole, largement entamé par la primaire », confie sans rire un leader du PS, rue de Solferino.

En attendant, les négociations avec les Verts restent bloquées…

Toujours sur la question de l’EPR de Flamanville. La fermeté de François Hollande face aux écologistes sur le nucléaire lui permet de se refaire une santé, en montrant ses biscottos.

Un lieutenant hollandais met en garde : « Eva Joly n’est pas Nicolas Hulot, nous nous passerons s’il le faut des Verts et de leur 5%, ce sera plus compliqué pour eux que pour nous ».

« La manière dont il montre sa crédibilité, c’est du Sarkozy ou du Mitterrand pur jus, j’ai raison, le chef c’est moi », proteste Daniel Cohn-Bendit. L’eurodéputé Vert succède à Jean-Luc Mélenchon et son « capitaine de pédalo », en déclarant dans Libération ce matin: « Hollande est en train de se ségoléniser, il a fait une bonne primaire et juste après, il est déjà en cellule de crise ». Et pendant ce temps, le feuilleton Jean-Noël Guérini se poursuit à Marseille.

C’est l’épine dans le pied du PS. Et l’UMP en profite. Jean-Claude Gaudin le maire de Marseille a réclamé la démission du président du Conseil général des Bouches du Rhône empêtré dans les affaires. Et le député UMP Renaud Muselier a traité Guérini et les socialistes… de voleurs !

SON Renaud Muselier au micro de Marie-Christine Lauriol

Arnaud Montebourg a révélé hier matin sur France Inter qu’une procédure d’exclusion de Guérini avait débuté au PS.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.