Le fait du jour : le débat des candidats à la primaire socialiste s’est déroulé sans heurts. Et sur Twitter.

Les six candidats avaient tellement peur de commettre un faux pas que chacun est resté bien sage dans son coin.

En témoignent les tweets de Guillaume Daret, journaliste de France 2, présent en coulisse, qui écrit en tout début de soirée: « ambiance très solennelle sur le plateau, tous regagnent leur loge, tendus, sauf Hollande, très content de sa prestation ». Les proches de Baylet se disent « très satisfaits ». François Hollande papote avec un soutien de Ségolène Royal. Notre reporter inside poursuit son récit quand le débat s’anime entre les deux favoris sur le nucléaire: « Petit sourire d'Aubry très contente de son coup, Hollande crispé, tendu semble un peu déstabilisé ».

L’émission s’achève, Guillaume Daret prend la température auprès de la maire de Lille : « A la sortie, Aubry et son staff ravis de sa prestation. Pensent avoir marqué des points ». Enfin, ultime tweet de notre confrère de France 2 : « je demande à Hollande comment il voit le débat entre deux tours. Sa réponse: pas sûre qu’il y ait un 2ème tour... »

Et ce débat se prolonge sur Internet ?

Si vous avez décroché hier soir, un site - Débats 2012.fr - se fait fort de synthétiser thème par thème les propositions des six candidats. Sont-elles si différentes ? Question posée à Olivier Ferrand, le président de Terranova, le laboratoire d’idées à l’origine de ce site internet:

Son Olivier Ferrand.

La primaire va se jouer sur les 20% qui les différencie...

Les idées force, avec Rachida Dati qui montre ses muscles à Paris:

L’ancienne garde des sceaux réunissait hier soir 400 personnes au musée Rodin, pour un diner consacré à l’Azerbaïdjan. Parmi les invités : Jean-Pierre Raffarin, Frédéric Mitterrand, Christine Boutin Gérard Mestrallet patron de GDF-Suez, Christophe de Margerie, de Total, Stéphane Bern de RTL, Patrick Bruel, Alain Delon… et d’autres encore. Une façon pour Rachida Dati de faire comprendre à ses amis qu’il faudra compter sur elle aux prochaines municipales.

Eva Joly va se rendre en Libye. Jeudi prochain, une semaine après Nicolas Sarkozy. La candidate d’Europe Ecologie les Verts fera partie d’une délégation du Parlement européen.

Pierre Méhaignerie va-t-il rentrer à la maison ? Le député centriste historique, passé à l’ennemi UMP en 2002, sera l’un des invités vedettes de l’université d’été du Modem de François Bayrou ce week-end à Giens.

Un mot enfin sur les sénatoriales, clôture du dépôt des listes ce soir à 18h. Pierre Charon s’accroche et maintient sa candidature face à l’UMP. « J’ai subi des pressions jusqu’au plus haut niveau de l’Etat », raconte sans rire l’ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, avant cette mise en garde: « plus ils s’acharnent, plus le sombrero sera dur à avaler pour eux ».

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.