Jean-Marc Ayrault va procéder à un mini-remaniement…

Très mini. Le Premier ministre a remis hier au Président la démission de son gouvernement. Les ministres expédient les affaires courantes, en attendant pour la plupart d’entre eux d’être renommés jeudi, quand François Hollande rentrera de Rio. Il y aura deux, trois nouveautés. Delphine Batho pourrait changer d’affectation. L’ambiance est tendue entre la ministre déléguée à la justice et la garde des sceaux Christiane Taubira. « Son départ serait une très bonne chose pour tout le monde », reconnait une source proche du ministère de la justice.

Robert Hue, mutique au téléphone hier, est donné entrant. Mais il ne devrait pas y avoir de ministre 100% communiste, Pierre Laurent le secrétaire national du PCF y est hostile, « le compte n’y est pas », selon lui, dans le programme présidentiel. Jean-Marc Ayrault l’a appelé dimanche soir :

  • Allô Pierre, qu’est-ce que tu comptes faire ?

  • Et toi, demande Pierre Laurent ?

  • Je n’ai qu’un mandat, le mandat présidentiel, conclut le Premier ministre, qui a donc refermé la porte.

Quand François Hollande évoque la défaite de Ségolène Royal …

Le chef de l’Etat, « plutôt satisfait » de ces législatives, a confié à ses proches que la défaite de son ancienne compagne à la Rochelle était « la déception la plus grande », raconte Hélène Fontanaud des Inrocks . Pour la petite histoire, les chaines de télévision qui ont diffusé dimanche, avant 20h, heure légale, la déclaration de Ségolène Royal, ne seront pas sanctionnées. Confirmation avec Christine Kelly, l’une des membres du CSA qui va statuer aujourd’hui sur la question et réitérer son appel à fermer tous les bureaux de vote à 18h :

Son Christine Kelly.

Pour finir, après le tweet, un livre de souvenirs…

Intitulé « François Hollande président, 400 jours dans les coulisses d’une victoire », au Cherche-Midi, en librairie ce jeudi. Il s’agit d’un recueil du photographe officiel du président, Stéphane Ruet, préfacé par François Hollande lui-même, qui lui rend un hommage appuyé. Et les clichés sont légendés par… Valérie Trierweiler elle-même, omniprésente sur les photos, pour la plupart inédites. L’une d’elles, une seule, met en scène François Hollande avec Ségolène Royal. Commentaire : « l’homme que j’aime a eu une femme avant moi, et il se trouve qu’elle a été candidate à l’élection présidentielle. Je fais avec ». Parution de cet ouvrage dans deux jours.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.