Le succès croissant de Jean-Luc Mélenchon chamboule tout à gauche.

La démonstration de force place de la Bastille hier du candidat du Front de Gauche qui a passé la barre des 10% d’intentions de vote n’a pas de quoi rassurer les socialistes. « Nous allons les obliger à bouger, si c’est Hollande qui est en tête au soir du premier tour, il va falloir qu’il cause à gauche », confie un proche de Jean-Luc Mélenchon. Pour le Front de Gauche, qui entend présenter un candidat dans chaque circonscription, il y aurait désormais une nouvelle donne, qui remettrait tout en cause, y compris l’accord entre les PS et Europe écologie les Verts, surtout avec une Eva Joly à 2%. La mise au point de Pierre Laurent, le secrétaire national du Parti Communiste, invité hier de Radio France Politique.

Son Pierre Laurent.

Jean-Luc Mélenchon va mettre la pression, en déclinant le concept des meetings en plein air. Place du Capitole à Toulouse le 5 avril. Sur le Prado à Marseille le 14. C’est rentable et pas cher. La Bastille aurait coûté 80 mille euros.

Comment réagit le PS à la démonstration de force d’hier ?

François Hollande, interrogé hier soir en marge de son discours sur la culture au Cirque d’Hiver, a appelé à « faire changer le pays », le vote utile plutôt que l’insurrection civique prônée par Jean-Luc Mélenchon.

François Hollande qui a honoré une princesse célèbre…

Lors de son discours sur la création artistique, devant Juliette Greco, Michel Piccoli, Dominique Blanc ou encore Denys Podalydès, le Sarkozy du film la Conquête, François Hollande n’a pas résisté à l’envie de brocarder Nicolas Sarkozy.

Son François Hollande. ( propos recueillis par Cyril Graziani)__

Allusion à la princesse de Clèves, de Madame La Fayette, sujet d’examen pour certains concours, ce dont Nicolas Sarkozy s’est moqué lors de la précédente campagne.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.