Le fait du jour, Jean-Louis Borloo va-t-il soutenir Nicolas Sarkozy ?

Le chef de l’Etat veut le remettre en selle, et faire de lui la touche sociale de sa campagne. Jouer la carte Borloo face à la menace Bayrou. L’ex-numéro 2 du gouvernement, qui a renoncé à se présenter, a prêté main forte à Gérard Larcher pour l’organisation du sommet social de mercredi. Est-il pour autant un soutien du futur candidat Sarkozy ? Question posée à Dominique Paillé, le conseiller spécial de Jean-Louis Borloo au Parti radical.

SON Dominique Paillé.

Jean-Louis Borloo appelant à voter François Bayrou. Ce serait le scénario du pire pour l’Elysée.

Hervé Morin, lui, est reçu ce matin par Nicolas Sarkozy.

« A la demande du chef de l’Etat », tient à préciser le candidat Nouveau Centre, qui plafonne à 1% dans les sondages. « Je n’ai rien à négocier, certainement pas mon retrait », conclut Hervé Morin. Retrait qui sera pourtant réclamé mardi par la plupart des députés de son parti.

Un revenant dans la campagne présidentielle : un certain Azouz Begag. L’ancien ministre à l'égalité des chances, pourtant étiqueté Modem, a choisi de soutenir Dominique de Villepin - votre invité ce matin Patrick. Azouz Begag qui dresse le bilan de la diversité au gouvernement, au micro de Nasser Madji.

SON Azouz Begag.

Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande, se confie à Télé 7 Jours : « Je ferai ce qui est nécessaire pour répondre à la curiosité. Avec des limites que je poserai. Je n’ai pas de désir d’exhibition. C’est François, le candidat ».

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.