Le journal de campagne, bonjour Jean-François Achilli. Le fait du jour, entre la naissance de sa fille et sa visite à Francfort, Nicolas Sarkozy a trouvé le temps de recevoir les députés centristes à déjeuner…

Et le chef de l’Etat a surpris ses visiteurs. En juin dernier, il leur avait passé un savon, accusant- en leur absence - Borloo et Morin de rouler contre lui. Hier, changement de ton : Hervé Morin était présent avec la vingtaine de députés Nouveau centre. « Je suis pour la diversité, soyez libre, je n’ai jamais cru au système unique, vous avez le droit à votre projet, votre stratégie, mais toujours dans le respect », leur a expliqué un Nicolas Sarkozy apaisé, conciliant, qui a multiplié les « mon cher Hervé, content que tu sois là, je suis prêt à tout oublier ». La hache de guerre a été enterrée une semaine auparavant. Yvan Lachaud, le président du groupe centriste à l’Assemblée, a servi d’intermédiaire avec l’Elysée. Face à la remontée de François Bayrou et surtout l’arrivée d’un François Hollande qui séduit au centre, Nicolas Sarkozy n’est plus hostile à une candidature d‘Hervé Morin, moyennant un ralliement clair et net au deuxième tour du possible futur impétrant.

Et pendant ce temps, les dirigeants de l’UMP ne digèrent toujours pas la primaire socialiste.

Point de presse hebdomadaire hier au siège du parti, Marc-Philippe Daubresse, secrétaire-général adjoint, en remet une couche :

Extrait / Marc-Philippe Daubresse.

Et Jean-François Copé, patron de l’UMP, accuse toujours les médias d’avoir faire la part belle au PS :

Son Jean-François Copé, recueilli par Anne-Laure Dagnet.

Promis, quand il y aura la primaire à droite, nous en ferons un peu moins.

Enfin, la consigne à l’Elysée, à propos de la naissance de la fille du couple présidentiel : « nous ne communiquons plus sur la vie privée ». Carla Bruni-Sarkozy le redira ce soir dans une interview accordée lundi à Complément d’enquête, l’émission de Benoît Duquesne sur France 2. La non-communication érigée en stratégie de communication.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.