Par Nasser Madji.

Le fait du jour : Nicolas Sarkozy en campagne sur les terres de son ancienne rivale Ségolène Royal...

Après Rungis ce matin, Nicolas Sarkozy sera dans quelques heures chez Alstom en Charentes-Maritime... Une entreprise dont il se dit le sauveur depuis l'entrée de l'Etat français en 2004 dans le capital du groupe, Nicolas Sarkozy était à Bercy à l'époque.

C'est sa cinquième visite dans une usine d'Alstom, la troisième dans cette région.

Il va donc retrouver Ségolène Royal…

La dernière fois, c'était en juin 2011. La présidente de Poitou Charentes s'était invitée à une table ronde, avant, souvenez-vous, de se faire huée. Le chef de l'Etat avait du intervenir. Son.

Ségolène Royal justement a des choses à dire, elle fera une conférence de presse en fin de matinée. En même temps que la visite du candidat de l'UMP, pour le rappeler, dit-elle, à ses promesses non tenues. Son Ségolène Royal.

__

Ségolène Royal que certains imaginent déjà à la présidence de l'Assemblée si la gauche l'emportait aux législatives… Elle pourrait avoir un concurrent ?

Jack Lang y pense, c'est ce qu'il a confié dans un blog. Il est un peu moins catégorique à notre micro. C'est vrai qu'il y a quelques échéances avant, tout de même. Son Jack Lang.

__

C'est une première pour le candidat Sarkozy : il recevra demain les parlementaires de la majorité à déjeuner...

Le même jour une procédure d'exclusion visera le député UMP Christian Vanneste, après ses propos sur la déportation des homosexuels. C'était mercredi dernier. Quelques heures plus tard, toute l'UMP et le Président Nicolas Sarkozy lui-même se désolidarisaient promptement.

Christian Vanneste, écœuré par sa famille politique. Son Christian Vanneste.

Vanneste ne s'exusera pas pour ses propos. S'il perd l'investiture UMP pour les législatives, il pourrait se présenter « sans étiquette ».

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.